Langues régionales

1476-1478 Recette médicale pour soigner une gorge enflée en provençal

Suite des recettes notées dans le registre du notaire Pierre Jusberti de Guillaumes

Niveau confirmé.

Image en taille réelle, .JPG 1.8Mo (fenêtre modale)|

Consultez la transcription

1. Nota ad collum grossum
2. Pren quatre ou 5 amoretas e al temps 
3. que hom podo las vinhas mete
4. la vit podado que resta en la soca
5. de qual vobras o blanco o negro dedins
6. lo drosson de las amoretas susdichas 
7. e claure ben lo drosson destopo 
8. o de ceyro estaent la vit dedins
9. en lo drosson que non puesco ren 
10. alenat e aysins tu impleras
11. o en doas o en quatre o sinc o
12. sieys socos la dictas amoretas
13. daquella ayga que rendon las dichas 
14. vits podados que se tenon a la soco
15. e cant las amoretas seran plenas
16. Escopono[1] las ben e dono cado matin
17. en deun al pacient casla mitat
18. dun plen culasson dun veyre e
19. metre o en la boca al gargasson
20. Que non empasse al premier colp
21. e gorgotar o ben autant la testo
22. e empassant en aquella dicha
23. ayga e quado matin banhar alcun
24. drapet e metre o sus lo col
25. la out es gros e portar ohi toiort
26. e usar cado matin la dicha aeygo
27. e lo dich drapet lini e al
28. bot dun an sera gaudo si o uso per
29. bot ung an vertent e continuant
30. senso mancar. Non habet verum dictam
31. Reglam qua probavi et non valet

Traduction

(Gracieusement réalisée par M. Jean-Claude Ranucci, de l’université de Nice)

1. Recette contre la gorge enflée [en latin]
2. Prends 4 ou 5 amourettes [moelles épinières 
3. de mouton] et à l’époque où l’on taille les vignes, mets
4. le sarment coupé qui tient à la souche
5. de raisin blanc ou noir comme tu voudras dans
6. l’échine des amourettes mentionnées
7. et bien boucher le trou avec de l’étoupe
8. ou de la cire, le sarment restant à l’intérieur 
9. de l’échine afin qu’il ne puisse pas prendre l’air
10. et ainsi tu rempliras 
11. avec 2 , 4 , 5 ou 
12. 6 souches les amourettes mentionnées
13. de cette eau que rendent les dits 
14. sarments taillés qui tiennent à la souche
15. et quand les amourettes seront pleines
16. vide-les biens et donne chaque matin
17. à jeûn au patient presque la moitié
18. d’un plein fond de verre et
19. qu’il le mette en bouche, dans le gosier
20. qu’il ne l’avale pas du tout de suite
21. et qu’il fasse des gargarismes en levant bien la tête
22. et en avalant la dite eau
23. et chaque matin, mouiller un linge 
24. et le mettre à l’endroit où le cou est enflé
25. et le porter toujours ici
26. et utiliser chaque matin la dite eau
27. et le dit linge de lin et au
28. bout d’un an, on sera satisfait si on l’utilise 
29. tout un an révolu 
30. sans interruption
31. J’ai essayé cette recette, elle ne marche pas [en latin]

Renvois :

[1] Peut-être emprunt à un dialecte italien du nord. On le retrouve en calabrais sous la forme scuppare : nettoyer. Ou alors plus simplement un oubli dans les dictionnaires d’ancien provençal.

Existe toujours actuellement avec le sens de « ramoner » et une connotation triviale.

Source : Archives départementales des Alpes-Maritimes, 3E 128/2, 3ème protocole du notaire Pierre Jusberti, de Guillaumes, du 26 mars 1476 au 7 mars 1478. Traduction de M. Jean-Claude Ranucci, maître de conférence à l’Université de Nice.