Menton

Dans cette rubrique

  • Fontana Rosa - Jardin en cours de rénovation

    Vicente Blasco Ibanez, cinéaste et romancier espagnol, acheta le terrain de la villa Emilia construite à la fin du XIXème. Dès son arrivée en 1922 et jusqu’à sa mort en 1928, il imagina et réalisa la villa « Fontana Rosa ».

  • Serre de la Madone

    Mr. Lawrence Johnston, citoyen américano-britannique, achète vers 1905 un terrain d’une vingtaine d’hectares en Angleterre pour y créer un jardin. Ce jardin, Hidcote, fut l’origine d’un style absolument nouveau, qui, joint à celui de Sissinghurst, réalisé par Vita Nicholson une vingtaine d’années plus tard, devint le modèle unique de tous les jardins anglais exécutés depuis cette date en Angleterre.

  • Jardin botanique Val Rahmeh

    À quelques centaines de mètres de la frontière italienne, niché au fond d’une impasse pentue, signalé sur le front de mer par la chapelle Saint-Jacques, le jardin botanique exotique Val Rahmeh est un des derniers témoins des grandes heures mentonnaises”.

  • Maria Serena

    Maria Séréna est un type parfait de grande demeure d’hivernant, édifiée dans la partie orientale de la Riviera, au cours de la seconde moitié du XIXe siècle.Les végétaux des zones chaudes non désertiques du monde prospèrent particulièrement bien dans ce site préservé de toute gelée par les falaises de la frontière.

  • Palais Carnoles

    Depuis le XIe siècle, la plaine côtière de Carnolès était une possession des moines de Lérins. Une curieuse construction hexagonale, la tour Saint-Ambroise, ornée de reliefs grotesques est le seul vestige d’une abbaye édifiée en ce lieu au XVIe siècle.

  • La citronneraie

    La Citronneraie est située à flanc de la colline de l'Annonciade, berceau de Menton, à mi-hauteur, soit une altitude de 120 m. Elle est orientée face au soleil levant S/E, une exposition très favorable à l'épanouissement des agrumes et à l'acclimatation des plantes tropicales et subtropicales .

  • L'Esquinade

    Situé dans ce quartier en plein ciel baptisé Super Garavan, créé de toutes pièces par ses propriétaires Edouard et Simone Mazzola, le jardin de l'Esquinade, d'une superficie proche d'un hectare, est l'archétype du jardin de collectionneur.