Plan départemental des itinéraires de promenade et de randonnée (PDIPR)

En application de la législation (loi de 1983 + décret de 1988), le Département a compétence pour l'établissement du plan départemental des itinéraires de promenade et de randonnée (PDIPR) en liaison avec les communes, l'Etat, les établissements publics gestionnaires de l'espace naturel et les associations représentant les utilisateurs.

Image en taille réelle, . octets (fenêtre modale)

Ce plan vise à garantir la validité et la pérennité d'un réseau départemental des viabilités piétonnières (sentiers, chemins ou pistes) ouvertes au public pour la pratique de la promenade et de la randonnée.

Le réseau formant le PDIPR comprend quelque 6500 km d'itinéraires balisés grâce à un mobilier type (4700 poteaux et 8000 flèches en bois de mélèze gravé) référencé sur les cartes TOP25 coéditées par le Département et l'Institut Géographie National.

Ce dispositif figure sur la série cartographique TOP25, dont 14 titres couvrent le territoire des Alpes-Maritimes, grâce à une convention entre le Département des Alpes-Maritimes et l'Institut Géographique National.

Parallèlement aux parcours pédestres, d'autres disciplines (randonnée équestre, à VTT, en raquettes, trail ou encore descente de canyons) font également l'objet d'une promotion au niveau du territoire des Alpes-Maritimes à travers l'édition de 10 guides thématiques (série RandOxygène).

Un marché d'entretien pluri-annuel des itinéraires garantit la fiabilité des équipements et la sécurité des usagers, étant entendu que dans les espaces naturels et à fortiori en moyenne et haute montagne, les contraintes sécuritaires ne sont pas équivalentes à celles du milieu urbain.

Le sentier littoral peut également faire l'objet de travaux de rénovation en étroite concertation avec les services de l'Etat (DDTM).