Promenade des anglais

Au début du XIXème siècle, le Consiglio d’Ornato décide de créer une route sur le chemin terreux réalisé par le révérend Lewis Way.

Image en taille réelle, . octets (fenêtre modale)

Route des jardins - Promenade des Anglais - Nice

Les Anglais habitant des villas du quartier de la Croix de Marbre empruntaient ce passage pour aller à leur lieu de rendez-vous, le plus souvent en rive ouest du Paillon.

En 1836, Antoine Scoffier conçoit la promenade avec un rehaussement de cinq mètres, un élargissement de onze mètres et la plantation d’une double rangée d’arbres. Au fil du temps, palmiers, végétaux exotiques et chênes verts s’ajouteront à l’ornement.

En 1903, la route atteindra le Var. Palaces, hôtels et casinos dont celui de la Jetée aujourd’hui disparu remplacent les villas. A partir de 1920, la circulation automobile commence à poser de nombreux problèmes.

Symbole de Nice, la promenade des Anglais entourant la Baie des Anges invite à la détente avec ses pergolas, ses kiosques et ses fameuses chaises bleues.

A voir notamment, au niveau de la place Masséna, le nouveau jardin dit « La coulée verte » qui remonte sur 12 hectares en longeant la vieille ville. Cette « coulée verte » a été réalisée sur le fleuve du Paillon qui a été recouvert progressivement depuis la fin du XIX°s. Vers Gambetta, on peut découvrir des exemples typiques de beaux jardins avec leur grandes villas belle époque, comme celui de la Villa Masséna (musée) et un peu plus loin celui de la Fondation Furtado Heine, non visitable. Le Parc du Château se trouve lui à la limite de la Baie des Anges et du port de Nice et à l’opposé le Parc Phoenix se situe au commencement de la Promenade des Anglais et de l’aéroport Nice Côte d’Azur.