Promenade du château

La colline donnée par Charles-Félix de Savoie à la ville est aménagée par un reboisement et la plantation d’essences exotiques grâce à Antoine Risso.

Louis Miollis du Touet dessinera une promenade publique embellie par une mosaïque de galets au XXème siècle. Celle-ci permet de profiter des pins parasols, des cyprès, des chênes verts, des lauriers roses ou des palmiers. D’autres végétaux seront plantés plus tard comme l’orme, le micocoulier, l’alaterne, le pin d’Alep, l’opuntia, le pélargonium.... 

Ainsi, la ville antique a évolué en un parc d’agrément. Son emplacement est devenu un site archéologique entouré d’aires de jeux et de pelouse. Concernant les murailles vétustes, elles croulent sous les agaves, les aloès et les cactus.

Les anciennes ruines du donjon sont maintenant une cascade monumentale alimentée par l’eau de la Vésubie. La tour Saint-Elme, quant à elle, s’est transformée en tour Clerissi, du nom du propriétaire. Celle-ci, attenant à l’hôtel Suisse, offre une vue exceptionnelle sur la Baie des Anges.