Bilan de mi-mandat 2015-2018

Un Département engagé à vos côtés

Le Département vous accompagne à chaque étape de votre vie.

La parole à Charles Ange Ginésy

Charles Ange GINESY
Président du Département des Alpes-Maritimes

 

Il y a maintenant trois ans, vous nous avez accordé une confiance sans faille pour gérer le Département des Alpes-Maritimes.
À mi-mandat, ce premier bilan relate l’action d’une équipe compétente, volontaire et enthousiaste pour mener à bien nos actions au service des azuréens.

Je remercie, en tout premier lieu, Eric Ciotti. Ce bilan est le sien. Je le remercie pour l’acuité de sa Présidence sur les finances et sur la gestion saine et rigoureuse de notre collectivité, soulignée par un contrôle de la Chambre Régionale des Comptes pour la période 2010 à 2015 sans renoncer à nos deux piliers fondamentaux : la solidarité territoriale et la solidarité humaine envers les plus fragiles.

Élu Président du Département en Septembre 2017, j’ai à coeur de poursuivre ces engagements avec deux nouvelles ambitions. Je souhaite faire des Alpes-Maritimes un leader dans le numérique avec le SMART Deal et dans le développement durable avec le GREEN Deal pour un territoire résolument tourné vers l’avenir.

Vous pouvez compter sur mon engagement sans réserve. Nous poursuivrons nos missions avec passion !

La parole à Eric Ciotti

Eric CIOTTI
Député
Président de la commission des Finances du Département des Alpes-Maritimes

 

"Depuis 2009, nous avons investi et préparé l'avenir sans jamais augmenter les impôts"

Trois ans après les élections cantonales de mars 2015, quel bilan tirez-vous de l’action de votre majorité au Département des Alpes-Maritimes ?
Je le résumerai en une formule: parole donnée, parole tenue !
Nous avons déjà réalisé l’immense majorité de nos engagements et nous en sommes fiers. Avec des procédures de plus en plus complexes, compte tenu de la contrainte financière, il faut du courage politique et de la détermination pour faire aboutir tous ces projets. Avec notre équipe soudée et fidèle au mandat confié par les électeurs des Alpes-Maritimes, nous avons respecté nos engagements pour préparer l’avenir.

Quelles ont été vos grandes orientations ?
La baisse des dépenses de fonctionnement, le désendettement pour mieux investir et, surtout, ne pas augmenter les impôts. Ces quatre dernières années, la dette a diminué de plus de 100 millions d’euros alors que nous avons subi une baisse de 88 millions d’euros des aides de l’État ! Nous avons également prouvé qu’il était possible de réaliser des grands projets sans augmenter la fiscalité, ni faire de dépenses somptuaires. Je suis fier de transmettre ce bilan d’une collectivité saine à Charles Ange Ginésy qui, je le sais, continuera dans ce même esprit.

Quels grands dossiers avez-vous soutenu ?
Dans un souci d’équité, nous avons soutenu toutes les villes et tous les villages du Haut et du Moyen pays.
Du plus petit village, Lieuche, jusqu’à notre capitale Nice, personne n’a été oublié. Nous avons soutenu la réalisation des lignes 1, 2 et 3 du Tramway de Nice, la construction du Théâtre d’Antibes, la rénovation du Palais des Congrès de Cannes, comme nous avons accompagné la  réalisation de l’école de Lantosque ou réaménagé le collège de Puget-Théniers. Nous avons aussi créé des lieux emblématiques pour la culture comme l’Espace Lympia sur le Port de Nice. Chacun a reçu l’aide du Département en fonction de ses besoins et selon des critères objectifs tournés vers l’intérêt général. Personne ne peut dire l’inverse.

Dans un contexte national difficile au niveau de l’emploi, comment le Département s’est-il mobilisé ?
Nous avons poursuivi notre politique volontariste en faveur du retour à l’emploi des bénéficiaires du RSA. Chez nous, un bénéficiaire du RSA sur deux en sort en moins de douze mois. Car toucher des allocations n’est pas une fin en soi. Avec notre politique de lutte contre la fraude, nous avons également économisé près de 36,7 millions d’euros d’argent public en trois ans.

Des finances saines et une gestion rigoureuse

0% de hausse de la fiscalité départementale directe et diminution de la dette de plus de 100M€ en 4 ans.

Lutter contre la fraude sociale et accompagner vers l’emploi

12 961 suspensions du RSA pour absence de recherche d'emploi = 30M€ économisés depuis 3 ans.

Soutenir les villes et villages

2200 subventions versées depuis 2015 pour un montant de 214 millions d’euros.

Protéger : une priorité du Département pour la sécurité

133 euros par habitant pour la sécurité contre une moyenne nationale de 82 euros.

Investir dans des grands projets pour préparer l’avenir

Depuis 2015, 650M€ d'investissement dans de grands projets.

1er soutien de la jeunesse

6 millions d'euros d'équipements informatiques fournis aux élèves pour leur offrir les meilleures conditions d'apprentissage.

Solidarité envers les plus fragiles

3 millions d'euros en plus depuis trois ans pour renforcer la qualité de prise en charge des EHPAD.

Une ambition culturelle au service de notre identité

500 concerts gratuits par an sur l'ensemble du territoire.

Les Alpes-Maritimes, terre de sports et de nature

470 000 euros versés au titre de récompenses pour les Ambassadeurs du sport médaillés et sportifs de haut niveau.

L’aménagement du territoire pour une meilleure qualité de vie

58 millions d’euros par an dans la construction et l’entretien des routes départementales.