Puget-Rostang

Parmi les divers habitats dénommés Puget, il est difficile de préciser lequel à trait à Puget-Rostang.

Image en taille réelle, .JPG 255Ko (fenêtre modale)|

Dans la région de la moyenne vallée du Var, il y a eu sûrement deux châteaux différents de ce nom et vraisemblablement trois.

Toutefois, un habitat fortifié clairement dénommé Le Puget de Rostang, est mentionné au XIe siècle.

l était probablement situé sur le sommet appelé Mont Cimaillon ou Montagne de Mairola, à 3 kilomètres à l'est de l'agglomération actuelle, où l'on en voit des traces. A son pied, la chapelle Saint-Julien est un but d'un pèlerinage qui conserve probablement le souvenir de l'ancien rôle paroissial de ce lieu de culte.

Ce premier habitat, sur le Mont Cimaillon, est abandonné peut-être dès le XIIIe siècle au profit d'un nouveau site, à l'emplacement où est aujourd'hui le village.

Un nouveau château y est dressé ; on en voit des restes importants, au sommet de l'agglomération.
L'église est mentionnée en 1351 ; elle est dédiée à la sainte Trinité.

Les photographies de Victor de Cessole