Vence

Image en taille réelle, .JPG 266Ko (fenêtre modale)|

La citée de Vence est fondée sous l'antiquité. Elle est pourvue d'une cathédrale mentionnée par l'intermédiaire de ses évêques à partir du Ve siècle.

Saint-Laurent est un habitat fortifié mentionné dans la première moitié du XIIIe siècle. Mais plusieurs membres d'une famille de haut rang social qui en porte le nom sont mentionnés à partir de 1033. Ce château est donc probablement plus ancien que sa première mention. Il occupe le sommet dit du Baou des Blancs qui domine Vence, à 1,3 kilomètres au nord. On y voit d'importants vestiges, dont ceux du lieu de culte d'où il tire son nom. Il est abandonné vers la fin du Moyen Age.

Saint-Martin est un habitat fortifié mentionné dans la première moitié du XIIIe siècle. On en voit les restes au-dessus de Vence, au pied du Baou des Blancs, transformés en hôtel.

L'église Notre-Dame des Crotons est mentionnée en 1040. Elle est aujourd'hui incluse dans l'édifice connu sous le de Notre-Dame des Fleurs, à 2,7 kilomètres à l'ouest de Vence.

Le lieu de Malvans est cité en 1235. Mais de nombreux membres d'une famille qui semble en porter le nom sont mentionnés à partir de 1155. On trouve parmi eux un consul de Grasse, en 1157. Le château de Malvans, dont on voit les vestiges près de la chapelle Saint-Raphaël, à 3 kilomètres au nord-ouest de Vence, pourrait donc remonter à cette époque. Son église est mentionnée en 1292. On en voit des éléments importants dans la chapelle Saint-Raphaël. Cet habitat est abandonné à la fin du Moyen Age et remplacé par un château-bergerie, bien conservé à 150 mètres à l'ouest de la chapelle Saint-Raphaël ; il est mentionné en 1540.