Lutte contre le moustique Aedes albopictus

Provenant d’Asie et se répartissant partout dans le monde, le moustique Aedes albopictus, est apparu dans les Alpes-Maritimes en 2004. Il est maintenant implanté sur toute la zone littorale, dans le moyen pays et a été repéré dans le haut-pays. Le Département a confié la mise en œuvre du Plan de lutte contre la propagation des maladies vectorielles transmises par Aedes albopictus : chikungunya, dengue et zika dans le département des Alpes-Maritimes, à l’Entente Interdépartementale pour la Démoustication du littoral méditerranéen. Cet opérateur public effectue les opérations de lutte antivectorielle (LAV) autour des cas suspects virémiques signalés par l’Agence Régionale de Santé (ARS).

Image en taille réelle, . octets (fenêtre modale)

Si l’éradication totale des moustiques est impossible, lutter contre leur prolifération est indispensable.

Mesures de prévention

Pour lutter contre ce moustique et éviter sa prolifération, il faut supprimer les lieux de ponte, c’est-à-dire les eaux stagnantes :

  • Vider au moins une fois par semaine les soucoupes sous les pots de fleurs, les vases, les seaux…(pour les soucoupes remplacez l’eau par du sable humide)
  • Enlever tous les objets abandonnés dans le jardin ou sur la terrasse, qui peuvent servir de récipient.
  • Vérifier le bon écoulement des gouttières, rigoles, regards d’évacuation, curez-les régulièrement.
  • Couvrez d’une toile moustiquaire ou autre tissu, les réserves d’eau (bidons, bacs pour arrosage)
  • Entretenez régulièrement les bassins d’agrément, vous pouvez y introduire des poissons rouges friands de larves
  • Entretenez et bâchez les piscines (évacuer l’eau retenue par les bâches) ou videz-les …
  • Procéder au pompage des caves ou vides sanitaires inondés.

Mesures de protection

Elles reposent sur les moyens de protection « traditionnels »:

  • porter des vêtements amples et couvrants, principalement en début et fin de journée,
  • utiliser les produits répulsifs, avec précaution, notamment pour les enfants et les femmes enceintes (prendre conseil auprès du médecin ou du pharmacien),
  • pour l’habitat utiliser des moustiquaires, des diffuseurs électriques ...