Rivières et ressources

Les eaux souterraines

Les nappes d’eau souterraine des Alpes-Maritimes constituent potentiellement une ressource en eau potable d’intérêt départemental, à l’instar de la nappe du fleuve Var qui assure 25% de la production actuelle du département

De plus, les nappes alluviales, en étroite relation avec les rivières côtières, sont un indicateur de l’état des cours d’eau et leur suivi s’avère donc indispensable, notamment en période d’étiage.

Compte tenu des enjeux essentiels que constituent ces eaux souterraines, le Département des Alpes-Maritimes a décidé, dès 2006, de réaliser des travaux de forage pour créer un réseau opérationnel de suivi des nappes alluviales et des nappes profondes, notamment sur certaines zones stratégiques.

A ce jour, ce réseau piézométrique constitué de 50 points de mesure en continu permet, en cohérence avec les objectifs de la Directive Cadre européenne sur l’Eau et du Schéma directeur d’aménagement et de gestion des eaux (SDAGE, 2009) :

  • D’améliorer la connaissance des nappes souterraines.
  • De mieux gérer les ressources en eau disponibles notamment en période d’étiage.
  • De suivre qualitativement l’état de ces masses d’eau.

Pour en savoir plus sur l’état des nappes souterraines du département, les données quantitatives sont disponibles sur :

www.ades.eaufrance.fr

Dans cette rubrique

  • Les eaux superficielles

    Le Département, afin de compléter ses actions sur le fonctionnement des stations d'épuration, réalise des études hydrobiologiques sur les cours d'eau de manière à mesurer l'impact des rejets relatifs à l'activité humaine sur la qualité de l’eau.

  • Les eaux souterraines

    Les nappes d’eau souterraine des Alpes-Maritimes constituent potentiellement une ressource en eau potable d’intérêt départemental, à l’instar de la nappe du fleuve Var qui assure 25% de la production actuelle du département

  • La Cagne

    Le bassin versant1 de la Cagne abrite des milieux remarquables de la région méditerranéenne mais subit une forte pression humaine notamment sur sa partie aval.