Parc du Cap-Martin

Le parc du Cap Martin est une oliveraie dont la plupart des sujets sont millénaires, voire pour certains, bi- millénaires...

Le parc du Cap Martin est une oliveraie dont la plupart des sujets sont millénaires, voire pour certains, bi- millénaires. On en dénombre 300 environ. Le terrain a appartenu au comte d’Estainville ; et c’est Monsieur et Madame Friedman qui ont réalisé un don auprès de la Commune pour que la partie ouest du parc puisse être réalisée. Sa superficie totale est de 3,5 ha, et le parc connait deux zones distinctes.

La partie Est du parc a été conçue sur le principe des jardins à la Française. C’est là qu’en septembre à lieu la manifestation « Les Journées de l’Art-Bre ». Cette manifestation culturelle réunit des artistes contemporains avec la présentation de sculptures monumentales et une exposition thématique en lien avec Roquebrune.

La partie Ouest est la plus naturelle, c’est là que se trouve l’oliveraie, et la topographie des restanques ou planches a été conservée. Les oliviers plantés sont d’une variété typique de Roquebrune-Cap-Martin ; l’INRA a réalisé un prélèvement et l’a identifié comme « olea europaea rocabruna ».

Dans le parc, il existe deux puits, l’un des deux est encore fonctionnel, il puise l’eau dans une nappe phréatique à une vingtaine de mètres en dessous de la surface du sol.

A noter également, mais au niveau du village de Roquebrune-Cap-Martin, l’existence du vénérable olivier du chemin de Menton qui est âgé de plus de 2000 ans ! Sa hauteur est de 10 mètres environ et sa circonférence de 23 mètres ; il est le doyen méridional de la région et sans doute aussi le plus vieil arbre du pays à produire encore des fruits !