Fondation Maeght

En 1962, José Luis Sert a su intégrer à la pinède environnante de la colline des Gardettes un bâtiment contemporain en béton blanc et en briques roses.

Celui-ci accueille et regroupe les créations appartenant à Marguerite et Aimé Maeght, marchands de tableaux et éditeurs d’art. Ce jardin a la particularité d'être peuplé d'œuvres d'art. 

Ainsi, à l’entrée, le « Stabile » d’Alexander Calder de huit mètres de haut ou le « pépin géant » d’Arp s’assimilent pleinement aux pins d’Alep. De même, le bronze d’Ossip Zadkine se fond avec la pelouse avoisinante. Pierre Tal Coat ajoute de la décoration par le truchement de la mosaïque. Un labyrinthe permet d’admirer les œuvres de Joan Miro.

L’eau est aussi présente avec une fontaine de Pol Bury et un système de bassins communicants de George Braque. Ce dernier a réalisé les vitraux de la chapelle avec l’aide de Raoul Ubac. Une terrasse reliant les deux bâtiments abritent les sculptures d’Alberto Giacometti.