Ancien couvent des Franciscains

A cinq-cents mètres d’altitude, les moines franciscains décident d’établir un couvent en 1661. Le terrain étant à forte déclivité, ils ont été obligés de construire des terrasses soutenues par des murets.

Le monastère est complété par un jardin vivrier afin de nourrir les ecclésiastiques. Ainsi, les plantes aromatiques, condimentaires et médicinales sont cultivées dans un climat méditerranéen entrecoupé de neige en hiver. Cette culture est pérennisée par les résidents de ce lieu de retraite. 

Une « restanque » est consacrée au réservoir d’eau indispensable pour la plantation. Un autre étage jouit de pergolas à piliers entourés de vignes donnant sur un petit oratoire. Les arbres fruitiers proches sont les vestiges d’un ancien potager.

Ces trois hectares disposent d’un point de vue sur la vallée de la Bendola se jetant dans le fleuve côtier de la Roya.