Route du Baroque

Eglise Notre-Dame de l'Assomption

1506. Décoration baroque du XVIIe siècle. Élevée à la place d’un édifice ravagé par un incendie, la construction de l’église Notre-Dame-de-l’Assomption fut financée par le comte de Tende, Antoine de Lascaris.

Image en taille réelle, .JPG 55Ko (fenêtre modale)|© CG06

http://www.cg06.fr/cms/cg06/upload/decouvrir-les-am/fr/gallery/routebaroque_tende1.jpg

Cet exemple de financement de la construction d’une église par un seul mécène est absolument unique dans la région

La façade présente un magnifique portail de schiste vert sculpté dans le goût de la Renaissance.

Deux colonnes dont les socles sont constitués par des lions couchés soutiennent un linteau sculpté représentant le Christ et les douze apôtres, puis un tympan semi-circulaire portant une Assomption.

Cet ensemble rappelle dans son organisation architecturale et dans son iconographie les portails historiés romans de
saint Trophime en Arles.

L’intérieur de l’église présente un nouvel exemple de "rhabillage" baroque. C’est d’abord la polychromie du décor peint qui frappe.

Le plan simple est constitué d’une nef divisée en trois vaisseaux par deux colonnades aboutissant à un choeur polygonal jouxté de deux chapelles.

C’est essentiellement le choeur qui porte les traces du style baroque. Le resserrement des travées, l’accentuation de leurs séparations par la coloration des supports, l’insistance sur le marquage de ces segments de murs par la présence de toiles en médaillon, etc., concourent à comprimer l’espace autour du maître-autel dans une dynamique propre au baroque.