LES ALPES-MARITIMES À VÉLO - BOUCLE TOURISTIQUE N° 5

Les boucles de Levens, de sculpture en sculpture

Entre le Var et le Paillon, les circuits de Levens dans le moyen pays niçois permettent de varier les plaisirs et de composer votre itinéraire à la carte.

Image en taille réelle, . octets (fenêtre modale)

Image en taille réelle, .JPG 831Ko (fenêtre modale)|

Image en taille réelle, .JPG 1.2Mo (fenêtre modale)|

Entre le Var et le Paillon, les circuits de Levens dans le moyen pays niçois permettent de varier les plaisirs et de composer votre itinéraire à la carte.

Plusieurs boucles sont proposées de niveaux et de longueurs différents :

 

  • au départ de Levens, une boucle de 16 km (374 m de dénivelé),
  • une autre de 60 km (809 m de dénivelé) permettant de relier les villages perchés de Levens, Tourette- Levens, Falicon, Aspremont et Saint-Blaise,
  • la route M 719 entre Tourette et Aspremont offre une variante supplémentaire.

 

Découvrez, tout au long du parcours, les sculptures originales des artistes locaux.

Trois départs possibles : parkings de Levens, Castagniers (sur la RM 6202) et Saint-André-de-la-Roche.

Image en taille réelle, .JPG 518Ko (fenêtre modale)|

Levens, le circuit du « village perché »

Un circuit de flèches en bronze massif scellées au sol facilite la découverte du vieux village au départ du parking de la piscine. Suivez ce jeu de piste pour découvrir la pierre du « Boutaù », les portes des enceintes féodales, la maison familiale du maréchal d'Empire André Masséna, la maison natale de François Malausséna, premier maire français de Nice, l'église Saint-Antonin, les chapelles des Pénitents Noirs et Blancs, avec, en point d'orgue, la salle des mariages décorée de fresques de Dussour.

Image en taille réelle, .JPG 615Ko (fenêtre modale)|

Le château de Tourrette-Levens

Témoin majeur du passé médiéval de la commune, le château, ruiné après la Révolution, a été partiellement restauré au XIXe siècle. Racheté par la commune en 1992, il accueille aujourd’hui le musée des Papillons et d’Histoire naturelle aux collections exceptionnelles. Cha que été, la musique s’empare du site pour les célèbres Nuits Musicales du château

Image en taille réelle, .JPG 603Ko (fenêtre modale)|

Les hôtes célèbres de Falicon

Le caractère pittoresque de ce petit village sur les hauteurs de Nice a attiré plusieurs artistes et écrivains. Ainsi l’écrivain Jules Romains, qui eut un véritable coup de coeur, décrit Falicon dans son roman La Douceur de la vie. Vers la fin du XIXe siècle, la Reine Victoria, hôte prestigieuse de la Riviera, venait régulièrement en calèche pour y apprécier le calme et déguster son thé.

Image en taille réelle, .JPG 250Ko (fenêtre modale)|

Aspremont, florilège de chapelles

Installé sur ce promontoire dans la première moitié du XVe siècle, Aspremont a été au centre de plusieurs guerres, depuis la fin du XVIIe siècle jusqu’à la Révolution, en raison de sa position stratégique. On y trouve plusieurs édifices religieux remarquables comme l’église Saint-Jacques, la chapelle Saint-Claude et la chapelle des Pénitents Blancs.

Image en taille réelle, .JPG 456Ko (fenêtre modale)|

Le Moulin à huile - musée de Saint-Blaise

Daté du XVIIIe siècle, c’est un moulin de type génois. Les meules sont actionnées par une roue hydraulique verticale à augets, de 7 m de diamètre, qui reçoit l’eau par un canal alimenté par la source de l’Amandier. Racheté et restauré par la municipalité, il accueille en été des expositions d’artistes locaux et étrangers.

Image en taille réelle, .JPG 847Ko (fenêtre modale)|

L’église Saint-Antoine-de-Siga

L’église au coeur du hameau de Saint-Antoine-de-Siga, entre Levens et Saint-Blaise, date de la première moitié du XIXe siècle. C’est un édifice remarquable pour un si petit nombre de fidèles. L’évêque de Nice, Monseigneur Galvano, avait décidé, parce qu’il résidait sur place en été, de transformer une chapelle existante en église paroissiale

Que faire dans les environs ?

Image en taille réelle, .JPG 515Ko (fenêtre modale)|

Image en taille réelle, .JPG 610Ko (fenêtre modale)|

Au fil des sculptures

Ces villages offrent un environnement propice aux travaux de grands artistes comme le sculpteur Max Cartier, dont la sculpture L’homme de pierre se dresse entre Tourette et Falicon, ou encore l’artiste niçois Ben Vautier, dit Ben, dont la maison est située sur les hauteurs de Saint-Pancrace.

Vous pourrez découvrir de nombreuses sculptures le long de votre parcours, notamment celles du célèbre artiste local Jean-Pierre Augier, qui trouve son inspiration dans de vieux outils ou des objets de fer : Calvaire, La source, La gardeuse de chèvres, Le chat qui pêche, Les martyrs, La marchande de fraises… Vous pourrez également admirer ses oeuvres sur rendez-vous dans son atelier-musée à Saint- Antoine-de-Siga, ainsi qu’à la Maison du Portal de Levens.

À voir : sur le parking municipal de Levens, Vieux mur, une sculpture exceptionnelle !

Pause terroir

Produits laitiers au lait de brebis, tapenade et huile d’olive AOC, chocolats… sont quelques produits locaux vendus sur le marché de Levens tous les dimanches matin. De Colomars à Levens, sur « la Route des Oliviers », les oléiculteurs et les mouliniers produisent et commercialisent la célèbre « olive de Nice ». À Castagniers, visitez le moulin à huile le plus ancien de la région et l’abbaye cistercienne, célèbre pour sa chocolaterie artisanale.

Découvrez les activités de nature proposées autour de cet itinéraire. Les Grands Prés de Levens, vaste espace de verdure, font le bonheur des enfants et des promeneurs. Idéal pour courir, jouer au ballon ou faire du vélo…

Image en taille réelle, .JPG 1.1Mo (fenêtre modale)|