Découverte touristique

Les Jardins de la Côte d'Azur

Découvrir les « beaux jardins des Alpes-Maritimes » c’est se replonger dans l’Histoire de notre département, qui dans la seconde moitié du XIXe siècle, a attiré la grande bourgeoisie et l’aristocratie de toute l’Europe : hôtels, palais, villas témoignent de ce prestigieux passé !

À la une

Le livret des Jardins de la Côte d'Azur

Publié le

Avec leur climat favorable, leurs paysages sublimes et leur richesse culturelle unique, les Alpes-Maritimes constituent une terre privilégiée pour l’implantation et le développement de jardins d’exception. Le présent livret numérique des jardins de la Côte d’Azur, qui référence de nombreux sites prestigieux autour de Grasse, Cannes, Nice, Menton et dans le haut pays, contribue également à promouvoir ce patrimoine remarquable. Vous avez ainsi, entre vos mains, toutes les cartes pour découvrir ou redécouvrir de nombreux trésors de notre territoire.

Les jardins de la Côte d'Azur

- Image en taille réelle, .JPG 1,21Mo (fenêtre modale)

« Dans les Alpes-Maritimes, c’est le tourisme qui constitue la principale industrie à partir de 1860. On vient en hiver pour profiter de la douceur du climat. Les hivernants ont besoin de se loger, de se nourrir, de se distraire et on construit villas, hôtels et casinos. En 1887, le littoral du Var et des Alpes-Maritimes est baptisé « Côte d’Azur » par l’écrivain Stéphen Liegeard ». (in Les Alpes-Maritimes du XIXe au XXe siècle - Catalogue de l'exposition itinérante - Archives départementales - Conseil départemental des Alpes-Maritimes Édition 2010)

Notre époque n’est pas la seule à s’intéresser à la flore et à la préservation de la Nature, les jardins créés à cette époque ont permis d’acclimater des espèces rares venues du monde entier et de les diffuser, puisque le climat méditerranéen le permettait.

Des jardins ornementaux et spectaculaires aux plantes luxuriantes ont ainsi vu le jour sur toute la Côte d’Azur accompagnant le mode de vie de cette société aujourd’hui disparu.

Cependant, grâce aux initiatives publiques et privées, ou à celles liées à divers centres de recherche et d’études, ces jardins ont perduré et nous disposons aujourd’hui d’un ensemble de jardins étonnants disséminés sur différentes communes et même dans le moyen pays.

Qu’ils soient témoins vivants d’un riche passé ou imaginés par des créateurs contemporains, ces jardins offrent de magnifiques perspectives et des coins de paradis uniques qu’il faut découvrir ou redécouvrir au fil des saisons !

Ce sont des espaces et des paysages somptueux qui enchantent les visiteurs et les touristes ; à la fois véritables « jardins extraordinaires » et « or vert » fort recherché en ce début du XXIe s., le grand public retrouve à travers eux ce besoin de retour à la Nature qui ne fait que se confirmer au fil des ans.