Breil-sur-Roya

Un habitat du nom de Breil, probablement fortifié, est mentionné en 1157.

Image en taille réelle, . octets (fenêtre modale)

Nous ne savons pas s'il était déjà situé sur l'éperon rocheux portant quelques restes qui domine le village actuel ou s'il faut le rechercher sur un autre site.

Le territoire de Breil est muni, probablement dès le XIe siècle, d'une église paroissiale ; elle est aujourd'hui conservée sous l'appellation de Notre-Dame du Mont.

Cet édifice est érigé hors de l'habitat fortifié ; une nouvelle église rejoint ensuite le village, peut-être dès 1229, au plus tard en 1507.

Sans doute dès le XVe et durant le XVIe siècle, le village abandonne l'éperon rocheux qu'il occupait pour descendre sur son flanc, où nous le voyons aujourd'hui.

Piène est un autre habitat fortifié aujourd'hui intégré dans le territoire de la commune de Breil.
Il est mentionné comme tel en 1157 également. Ce château se trouvait probablement dès cette époque sur l'étroite crête où nous en voyons les restes et dont il tire son nom.