Péone

Un habitat fortifié dénommé Péone est mentionné dans la première moitié du XIIIe siècle.

Image en taille réelle, . octets (fenêtre modale)

Son château se situait parmi les rochers qui dominent le village actuel, on en voit les vestiges.
Son village se situait au plus haut du village actuel, au pied des rochers, on voit encore les traces de son enceinte.

Une église est mentionnée en 1351. Elle a été reconstruite en 1550, peut-être sur un nouvel emplacement, là où nous la voyons aujourd'hui. Ce second édifice est lui-même profondément remanié en 1761. Initialement dédiée à saint Jacques, puis à saint Erige, elle a également reçu saint Vincent comme patron, après 1726.

Peut-être en partie dès le XIVe siècle, au plus tard durant le XVIe, le village de Péone descend sur la pente pour s'installer là où nous le voyons aujourd'hui. Il a été enfermé dans une nouvelle enceinte dont subsistent deux tours de flanquement percées de postes de tir pour armes à feu ; elles marquaient alors la limite de l'agglomération et limitent aujourd'hui, au nord-est et au sud-ouest, la place Thomas Guérin.

Les photographies de Victor de Cessole