Tende

Un habitat fortifié dénommé Tende est mentionné en 1157.

Image en taille réelle, . octets (fenêtre modale)

Il était probablement situé sur l'un des sommets qui dominent Tende, à l'extrémité de la crête des Rochers de Saint-Sauveur, à 600 mètres au nord-ouest de l'agglomération.

L'église de Tende est mentionnée, indirectement, en 1229. Elle était située à l'emplacement de l'église actuelle. Un nouveau château a été construit à l'emplacement où l'on en voit des vestiges, tout en haut du cimetière. Il est mentionné en 1353. L'agglomération actuelle s'est développée, principalement aux XVe et XVIe siècles, autour de ces deux pôles. L'église, Notre-Dame de l'Assomption, est reconstruite de 1462 à 1506.

Une église Saint-Dalmas est mentionnée en 1246. Elle était située au hameau de Saint-Dalmas-de Tende, à 200 mètres au sud-ouest du croisement des routes de Tende et La Brigue. Cette petite agglomération ne s'est développée que tard, principalement aux XIXe et XXe siècles.

La chapelle Notre-Dame de la Visitation, dénommé Madone de Viévola, située à 4 kilomètres au nord-ouest de Tende, est un lieu de culte votif édifié après l'épidémie de peste de 1631, elle est achevée vers 1648.

Les photographies de Victor de Cessole