Villeneuve-Loubet

Image en taille réelle, . octets (fenêtre modale)

Parmi les deux habitats de notre région qui portent le nom de Villeneuve, celui qui ajoutera plus tard Le Loubet à son nom est un lieu mentionné en 1235, en même temps que le Val de Cagnes. Mais dès 1234, un personnage de haut rang social commence à porter ce nom, alors qu'il était auparavant désigné par son seul prénom. Le château de Villeneuve a donc probablement été fondé vers 1234. Il est accompagné d'un village et d'une église mentionnée en 1312. Ces éléments devaient tous être groupés sur la colline qui domine l'agglomération actuelle et qui porte aujourd'hui le château. A la fin du Moyen Age le village décline fortement.

Dès la fin du XVe siècle, une nouvelle église est construite ; c'est l'église actuelle de Villeneuve-Loubet. Elle était autrefois dédiée à la Vierge, aujourd'hui à saint Marc. Puis, vers 1533, le château est profondément remanié et complété. A la même époque le village réapparaît, dispersé et non fortifié, sur le flanc sud-ouest de la colline du château.

Un habitat fortifié dénommé Le Gaudelet est mentionné comme détruit en 1252. Un membre d'une famille de ce nom, de haut rang social, est cité en 1062. Le château du Gaudelet semble donc avoir déjà une certaine ancienneté lorsqu'il est détruit. Il semblerait que cet habitat aurait précédé celui de Villeneuve sur la colline qui porte aujourd'hui ce château.

Un territoire dénommé Le Loubet est cité en 1034. Il est mentionné comme habitat fortifié en 1152. Cet habitat est pourvu d'une église mentionnée en 1155.

Le lieu dénommé La Garde est cité en 1113. Il est mentionné comme habitat fortifié dans la première moitié du XIIIe siècle. Mais un personnage de haut rang social porte ce nom dès le XIIe siècle. Le château de La Garde pourrait donc être un peu plus ancien que sa première mention. Il en subsiste des traces sur le sommet rocheux qui domine la tour dite de la Madone, à 2 kilomètres à l'ouest de Villeneuve-Loubet. Deux églises sont mentionnées à son propos durant la première moitié du XIIe siècle, dont l'une est dédiée à saint Martin. Nous ne savons pas où les situer. Ce château était accompagné d'un village.

Au cours de la première moitié du XIIIe siècle, ce premier château de La Garde est détruit et remplacé par un autre, construit sur un site neuf où nous en voyons aujourd'hui les restes, à la tour dite de la Madone. Ce nouveau château a aussi été accompagné d'un nouveau village et d'une nouvelle église. Celle-ci est dédiée à la sainte Trinité ; nous en voyons la ruine, en contrebas de la tour. Ce second château est détruit en 1391, ainsi que son village et son église.