Charles-Emmanuel III créateur du port de Nice (1730-1773)

La politique étrangère de Charles-Emmanuel III fut déterminée par ses ambitions territoriales en Lombardie qui le conduisirent, comme son père, à se ranger tour à tour aux côtés des Autrichiens et des Anglais puis des Bourbons. De 1744 à 1748, Nice se retrouva au cœur de la Guerre de succession d’Autriche et fut occupée de façon presque ininterrompue par les armées franco-espagnoles. Les opérations militaires de ces quatre années de guerre causèrent beaucoup de destructions et affaiblirent les communautés d’habitants ce qui permit à Charles-Emmanuel III de renforcer son autorité. Le tracé de la frontière entre le comté de Nice et la Provence, qui présentait de nombreuses incohérences, fut simplifié par le traité signé le 24 mars 1760 à Turin. Un échange de communautés en découla. Sous le règne de Charles-Emmanuel III, Nice s’agrandit et changea d’aspect : ajouts de clochers aux édifices religieux, édification de palais à proximité de la place Saint-Dominique, embellissements de bâtiments publics, transformation du quartier de la Marine par la construction de la Terrasse. Creusé à partir de 1749, le port de Nice permit un développement du commerce et participa à la prospérité générale dont bénéficia le règne de Charles-Emmanuel III.

 
 

Image en taille réelle, .JPG 118Ko (fenêtre modale)|

 

Image en taille réelle, .JPG 133Ko (fenêtre modale)|

 

Image en taille réelle, .JPG 172Ko (fenêtre modale)|

 

Image en taille réelle, .JPG 146Ko (fenêtre modale)|

 

Image en taille réelle, .JPG 118Ko (fenêtre modale)|

 

Image en taille réelle, .JPG 143Ko (fenêtre modale)|

 

Image en taille réelle, .JPG 169Ko (fenêtre modale)|

 

Image en taille réelle, .JPG 159Ko (fenêtre modale)|