Emmanuel-Philibert duc niçois et italien (1553-1580)

Prince héritier d’un duché presqu’entièrement aux mains des Français et des Impériaux, Emmanuel-Philibert devint duc en 1553 alors qu’il combattait les Français en Flandre. Son premier souci fut de renforcer la défense de Nice où il envoya Andrea Provana di Leyni comme général des galères pour construire une citadelle à Villefranche afin de sécuriser la rade. Ces travaux furent complétés en 1557 par le fort de Montalban. La victoire de Saint-Quentin qui fit reconnaître Emmanuel-Philibert comme un grand stratège, lui assura au traité de Cateau Cambrésis la restitution de ses États et la réconciliation avec la France fut scellée par son mariage avec la sœur du roi. En janvier 1560, il accueillit son épouse à Nice et y resta toute l’année ; il y séjourna à plusieurs reprises notamment en 1564, année durant laquelle il se rendit en Vésubie après le tremblement de terre qui toucha la région, en 1571, lorsqu’il fit entamer la construction de sa nouvelle résidence ducale, en 1573 pour l’installation de l’ordre de Saint-Maurice et de Saint-Lazare et en 1575 pour transformer le site du château en une immense citadelle qui acheva de faire disparaître les derniers vestiges de la ville haute médiévale. L’acquisition du comté de Tende en 1579, un avant sa mort, eut également des conséquences décisives sur les relations entre Nice et Turin faisant désormais de cet axe la voie de relation privilégiée entre la nouvelle capitale des États savoyards et son débouché sur la Méditerranée.

Image en taille réelle, .JPG 141Ko (fenêtre modale)|

 

Image en taille réelle, .JPG 159Ko (fenêtre modale)|

 

Image en taille réelle, .JPG 133Ko (fenêtre modale)|

 

Image en taille réelle, .JPG 131Ko (fenêtre modale)|

 

Image en taille réelle, .JPG 114Ko (fenêtre modale)|

 

Image en taille réelle, .JPG 117Ko (fenêtre modale)|

 

Image en taille réelle, .JPG 156Ko (fenêtre modale)|

 

Image en taille réelle, .JPG 116Ko (fenêtre modale)|