Le frelon asiatique

Vous avez un nid de frelons asiatiques dans votre propriété : Le Département missionne des entreprises spécialisées pour vous en débarrasser...

Le dispositif départemental de destruction des nids de frelons asiatiques est terminé pour la saison 2016.

Image en taille réelle, .JPG 1.0Mo (fenêtre modale)|© UNAF - www.unaf-apiculture.info

Depuis l’introduction accidentelle du frelon asiatique sur le territoire national en 2004, sa présence progresse de façon très importante. Cet insecte représente une menace pour l’équilibre environnemental en affaiblissant, voire détruisant, les colonies d’abeilles si essentielles à la fonction de pollinisation et au maintien de la biodiversité.

Le caractère invasif et nuisible de cet insecte a été confirmé en 2012 par un arrêté ministériel qui le classe dans la liste des dangers sanitaires de deuxième catégorie. Ce statut donne aux professionnels et aux collectivités locales la possibilité de faire reconnaître des programmes de lutte contre ce nuisible.

Ainsi, en tant que professionnels, les apiculteurs, directement touchés, participent activement à la lutte contre sa propagation notamment dans le cadre du Plan apicole départemental. Afin de ne pas laisser à la seule charge des particuliers la lutte contre cette espèce invasive, le Département a lancé en 2015, une campagne de destruction des nids de frelons asiatiques.

Les opérations prises en charge par le Département sont réalisées par des entreprises spécifiquement mandatées et sont entièrement gratuites pour les demandeurs. Toutefois les interventions d’urgence restent du ressort des services de sécurité.

Plus de 400 nids ont été détruits sur l’année 2016, cette action a permis de faire baisser la prédation sur nos ruchers.

Tous ensemble, nous pouvons agir pour nos abeilles.

Image en taille réelle, .JPG 1.8Mo (fenêtre modale)|

Eric CIOTTI

Président du Département des Alpes-Maritimes

Pourquoi détruire les nids de frelons asiatiques ?

  • Impact important sur la mortalité des abeilles domestiques et autres insectes pollinisateurs
  • Prédateurs redoutables pour nourrir ses larves
  • Peuvent détruire un rucher en peu de temps
  • Activité réduite des abeilles en protection, affaiblissement et destruction de la colonie

Quand faut-il détruire les nids ?

  • Entre la création du nid au printemps et la fin de l’automne.

A noter :

  • En hiver, les frelons sont morts, les reines sont parties hiverner
  • Les intempéries de l’hiver devraient faire tomber naturellement le nid
  • Au printemps, les reines reconstruiront de nouveaux nids. Les vieux nids encore présents ne seront pas recolonisés

Comment reconnaître le frelon asiatique ?

  • À dominante noire avec une large bande orange sur l’abdomen, tête orange vue de face, pattes jaunes aux extrémités.
  • Mesure environ 3 cm de long (plus petit que le frelon européen).

Image en taille réelle, .JPG 0.9Mo (fenêtre modale)|Frelon asiatique© UNAF - www.unaf-apiculture.info

Image en taille réelle, .JPG 1.0Mo (fenêtre modale)|Frelon asiatique sur nid primaire© UNAF - www.unaf-apiculture.info

 

Ne confondez pas le frelon asiatique avec :

Le frelon européen

  • Très utile, grand prédateur de moustiques
  • Abdomen à dominante jaune clair, avec des bandes noires
  • Thorax et pattes noirs et brun-rouge
  • Taille : environ 4 cm

Image en taille réelle, .JPG 325Ko (fenêtre modale)|Le frelon européen© Muséum national d’histoire naturelle

La guêpe

  • Plus petite que le frelon
  • Mesure entre 1 et 2 cm

Image en taille réelle, .JPG 243Ko (fenêtre modale)|La guêpe© Muséum national d’histoire naturelle

LES AUTRES HYMÉNOPTÈRES

La scolie à front jaune

  • Pilosité très épaisse
  • Corps noir brillant, et 4 zones jaunes et glabres sur l’abdomen
  • Tête jaune pour la femelle, noire pour le mâle
  • Peut atteindre 4 cm

Image en taille réelle, .JPG 310Ko (fenêtre modale)|La scolie à front jaune© Muséum national d’histoire naturelle

Le sirex géant

  • La larve se nourrit de bois et des larves de hannetons
  • Peut atteindre 4,5 cm
  • Antennes longues jaunes, présence d’une longue tarière pour pondre dans le bois
  • Insecte inoffensif

Image en taille réelle, .JPG 283Ko (fenêtre modale)|Le sirex géant© Muséum national d’histoire naturelle