Protection contre la chaleur

Dans le cadre d'une veille saisonnière, les services du Département des Alpes-Maritimes se mobilisent pour mettre en œuvre des actions de sensibilisation, de prévention et d’anticipation...

Image en taille réelle, . octets (fenêtre modale)

Canicule et chaleurs extrêmes : les bons gestes

En raison du maintien de fortes chaleurs ces prochains jours, voici le rappel des gestes à adopter pour se protéger.

  • Les personnes les plus fragiles (personnes âgées, personnes handicapées, malades à domicile, personnes dépendantes) sont particulièrement touchées. 
  • Les nourrissons, les jeunes enfants et les adultes (notamment les travailleurs exposés à la chaleur) s’exposent aussi au risque de la déshydratation car ils transpirent beaucoup pour maintenir leur corps à la bonne température.  
  • Les nourrissons et les jeunes enfants ne doivent jamais être laissés en plein soleil, même quelques minutes, particulièrement dans des véhicules fermés.   

L’exposition prolongée à la chaleur est un stress important pour l’organisme.     

Pour se protéger des fortes chaleurs il faut : 

  • maintenir son logement frais (fermer fenêtres et volets la journée, les ouvrir le soir et la nuit s’il fait plus frais) ; 
  • boire régulièrement et fréquemment de l’eau sans attendre d’avoir soif ; 
  • se rafraichir et se mouiller le corps plusieurs fois par jour ; 
  • passer si possible 2 à 3 heures par jour dans un lieu frais (cinéma, bibliothèque municipale, supermarché...) ; 
  • éviter de sortir aux heures les plus chaudes et de pratiquer une activité physique ; 
  • penser à donner régulièrement de vos nouvelles à vos proches et dès que nécessaire et oser demander de l’aide, à vos voisins, aux commerçants de votre quartier, à votre médecin traitant ; 

En cas de besoin appeler le numéro vert du ministère de la santé : 0 800 06 66 66.  Service ouvert de 8h à 20h.

Quelques conseils

En période estivale et en prévision des épisodes de chaleur, voici des conseils simples à adopter par tous, mais surtout par les personnes fragiles les plus à risques (personnes âgées de plus de 65 ans, personnes handicapées ou malades à domicile, personnes dépendantes, femmes enceintes…) afin de lutter au mieux contre les conséquences  de la chaleur :

  • Buvez régulièrement de l’eau sans attendre d’avoir soif ; 
  • Rafraîchissez-vous et mouillez-vous le corps (au moins le visage et les avants bras) plusieurs fois par jour ; 
  • Mangez en quantité suffisante et ne buvez pas d’alcool ;
  • Evitez de sortir aux heures les plus chaudes et passez plusieurs heures par jour dans un lieu frais (cinéma, bibliothèque municipale, supermarché, musée...) ;
  • Evitez les efforts physiques ;
  • Maintenez votre logement frais (fermez fenêtres et volets la journée, ouvrez-les le soir et la nuit s’il fait plus frais) ; 
  • Pensez à donner régulièrement de vos nouvelles à vos proches et, dès que nécessaire, osez demander de l’aide ; 
  • Consultez régulièrement le site de Météo-France pour vous informer.

En amont des fortes chaleurs, les personnes fragiles peuvent par ailleurs, en lien avec  leur entourage :

  • Prévoir le matériel nécessaire pour lutter contre la chaleur : brumisateur, ventilateur….
  • Faire une liste des lieux climatisés (ou frais) où se rafraîchir près de chez elles : grande surface, commerce, cinéma, musée…
  • Ne pas hésiter à demander conseil à leur médecin traitant, tout particulièrement en cas de problème de santé ou de traitement médicamenteux régulier (adaptation de doses par exemple). 

Si vous connaissez des personnes âgées, handicapées ou fragiles qui sont isolées, incitez les à s’inscrire sur la liste mise à leur disposition par chaque mairie afin de recevoir de l’aide de bénévoles, et, pendant une vague de chaleur, prenez de leurs nouvelles régulièrement.

Le Plan National Canicule se divise en quatre niveaux d’intervention :

  • Le niveau 1 correspond au niveau de vigilance verte pour le paramètre « canicule » de la carte de Météo-France : il engage l’évaluation systématique des risques météorologiques par Météo-France et des risques sanitaires par l’Institut de veille sanitaire (InVS), ainsi que la diffusion des documents d’information aux Agences régionales de santé, établissements de santé, collectivités locales, associations, etc. ;
  • Le niveau 2 correspond au niveau de vigilance jaune pour le paramètre « canicule » de la carte   de Météo-France : il engage principalement un niveau de veille renforcée, d’anticipation et de préparation à un renforcement des mesures de gestion par les Agences régionales de santé (ARS), notamment via la mise en œuvre d’actions de communication locales et ciblées.
  • Le niveau 3 ou « Alerte canicule » correspond au niveau de vigilance orange pour le paramètre « canicule » de la carte de Météo-France : déclenché par les préfets de départements, en lien avec les Agences régionales de santé (ARS), il engage la mise en œuvre d’actions de prévention, de communication et de gestion spécifiques par les services publics et les acteurs territoriaux de façon adaptée à l’intensité et à la durée du phénomène (l’InVS analyse pour sa part les indicateurs sanitaires en lien avec la chaleur afin de détecter un éventuel impact de la canicule) ;
  • Le niveau 4 correspond au niveau de vigilance rouge pour le paramètre « canicule » de la carte   de Météo-France (canicule avérée exceptionnelle, très intense et durable) : il engage une mobilisation maximale des services de l’Etat et des autorités sanitaires notamment avec l’activation de la Cellule interministérielle de crise (CIC), qui regroupe l’ensemble des ministères concernés. Cette situation entraine le renforcement de toutes les mesures de gestion et de communication existantes et la mise  en  œuvre  de  mesures  exceptionnelles,  notamment  un  dispositif  de   communication « d’urgence ».

Image en taille réelle, .JPG 783Ko (fenêtre modale)|

Image en taille réelle, .JPG 808Ko (fenêtre modale)|

En cas de malaise, appeler le 15

Numéro vert : 0 800 06 66 66 (appel gratuit depuis un poste fixe)