Dépistage organisé du cancer du sein

En France chez les femmes, le cancer du sein reste, avec 48 763 nouveaux cas estimés en 2012, la première cause de mortalité. Pour mieux lutter contre cette maladie, une détection précoce est capitale.

Image en taille réelle, .JPG 1.0Mo (fenêtre modale)|Femme consultant une mammographie© iStock - art-4-art

Lorsqu'un cancer du sein est diagnostiqué tôt, les chances de guérison sont beaucoup plus importantes.

Notre département est l’un des premiers à s’être impliqué dans une campagne de dépistage du cancer du sein. 

Aujourd'hui, les professionnels de santé des Alpes-Maritimes vous permettent de bénéficier tous les 2 ans d'un dépistage de qualité.

Vous êtes domiciliée et assurée sociale dans les Alpes-Maritimes ?

Vous avez entre 50 et 74 ans ?

Ce dépistage est pour vous !

1. L'invitation

Vous recevez une lettre d’Aprémas, centre de coordination du dépistage des cancers, qui vous invite à prendre rendez-vous avec l’un des 128 radiologues partenaires de la campagne pour réaliser votre prochaine mammographie.

Cette invitation et la liste des radiologues peut vous être envoyée sur simple appel au :
04.92.29.72.81

2. L'examen de dépistage

L’examen de dépistage comporte, qu’il soit réalisé dans le cadre de la campagne Aprémas ou sur prescription médicale :

  • une mammographie (4 radiographies des seins). Ces radios seront comparées avec vos anciens examens si vous en avez. N’oubliez pas de les apporter le jour du rendez-vous.
  • un examen clinique des seins par palpation.
  • un complément radiographique et/ou une échographie sur proposition du radiologue, au cas par cas.

Les examens pris en charge sans aucune avance de frais sont la mammographie, l’examen clinique et les éventuelles radiographies complémentaires. Si une échographie est utile, l’examen sera remboursé dans les conditions habituelles de l’assurance maladie.

3. Les résultats

Un résultat « positif » :

signifie qu’une image a été repérée sur la mammographie. Votre radiologue vous proposera une mammographie de contrôle à réaliser quelques mois plus tard, ou vous conseillera de réaliser d’autres examens pour affiner le diagnostic. Il faut savoir que plus de 80 % des résultats positifs correspondent à des anomalies bénignes du sein.

Un résultat « négatif » :

signifie qu’aucune image douteuse n’a été repérée mais, parce qu’il est difficile d’affirmer le caractère normal d’une mammographie, les radiologues partenaires du dépistage mettent leurs compétences en commun. Tous les clichés normaux sont transmis à Aprémas où ils bénéficient d’une seconde interprétation par un deuxième radiologue. En cas de doute, il sera proposé de refaire un cliché ou de compléter l’examen.

Cette collaboration des radiologues avec double interprétation des mammographies améliore les performances du dépistage. C’est une spécificité de la campagne organisée.

4. Le suivi

Chaque femme ayant réalisé sa mammographie dans le cadre de la campagne de dépistage reçoit un courrier de résultat, de même que le médecin traitant et le gynécologue qu’elle a désignés dans son dossier.

En cas de test négatif, les femmes sont invitées à venir récupérer leur mammographie dans le cabinet de radiologie qui l’a réalisée. Elles sont prévenues qu’une prochaine invitation leur sera adressée dans deux ans.

En cas de test positif, Aprémas s’assure, en lien avec les médecins, que toutes les recommandations faites aux femmes (surveillance, examen complémentaire, traitement) ont bien été suivies.

La charte qualité de la campagne de dépistage

  • Une méthode de dépistage validée par l’Institut National du Cancer (INCa) avec double lecture des mammographies normales.
  • Le contrôle qualité de chaque étape et l’évaluation régulière des résultats par Aprémas et par Santé Publique France (SFP - Institut de Veille Sanitaire InVS)
  • L’implication de 128 radiologues exerçant dans 63 cabinets de radiologie des Alpes-Maritimes.

Pour toute information

concernant cette campagne, appelez Aprémas au 04 92 297 281

ou par courriel :
 secretariat@apremas.org

La campagne de dépistage du cancer du sein est financée par l’Etat, le Département des Alpes-Maritimes, les caisses d’Assurance Maladie et la Ligue contre le cancer.

Quelques chiffres, dans les Alpes-Maritimes :

Campagne 2014-2015 :

  • 169 393 femmes sont concernées par le dépistage du cancer du sein.
  • 71 441 participent au dépistage organisé

 De 2004 à 2014 : 2 630 cancers ont été détectés dont 197 en deuxième lecture.