Les ports départementaux de Villefranche-sur-Mer

Avec une frange côtière de 60 kilomètres de long, les Alpes-Maritimes bénéficient d’un accès privilégié sur la Méditerranée favorisant une activité touristique et économique maritime importante. Le littoral compte deux ports départementaux, à Villefranche-sur-Mer, ayant chacun ses propres spécificités.

Le port de Villefranche-Santé est exploité en régie directe par les services du Département depuis 1984.

Conformément aux dispositions de la  loi n° 2015-991 du 7 août 2015 portant nouvelle organisation territoriale de la République, dite "loi NOTRe ", ces deux ports demeurent départementaux. Au 1er janvier 2018, le Département a opté pour une gestion en régie à simple autonomie financière d'exploitation, constituée en service public industriel et commercial (SPIC), dans laquelle les deux ports sont gérés, intitulée " Régie des ports de Villefranche ".  

Villefranche-Darse

Le port de la Darse de Villefranche-sur-Mer est le port historique de Villefranche-sur-Mer. Il fut construit au milieu du XVIème siècle en même temps que la citadelle. Depuis 1991, il est inscrit aux Monuments Historiques. En raison de son caractère historique exceptionnel, l'entretien de ce patrimoine est soumis à l'agrément de  l'architecte des bâtiments de France .

Les grands travaux d'aménagement du port de la Darse datent du XVIIIe siècle avec son accession au statut de Port Royal,  dont les éléments sont toujours visibles, tel que le phare et notamment :

  • Bassin de radoub date de 1730 (62 m de longueur pour 12 m de large), fermé par une porte-bateau, c'est une des rares constructions de ce type sur la façade méditerranéenne. Il  servait à la construction des galères. Aujourd'hui il ,permet la mise à sec des yachts et facilite le travail délicat de restauration.
  • " Vieille forge " construite entre 1725/1730 réhabilitée en 2014, elle est dominée par une grande cheminée " génoise ". - Le lazaret (vers 1669) était destiné à accueillir les personnes ou marchandises soumis à quarantaine. A l'origine constitué de 11 hangars, il n'en subsiste qu'une élégante tour carrée au sud de la Darse.
  • la Corderie construite en 1772 initialement dévolue à la filature des cordage, elle abrite aujourd'hui l'Observatoire Océanologique.

Sous les voûtes de pierres, travaille le célèbre charpentier de Marine, Gilbert Pasqui. Grâce à lui, l’histoire des voiliers classiques (Tuiga, Moonbeam, Zaca…) est désormais liée à celle de Villefranche, où sont fabriqués ou réparés mâts, espars, pièces de bordée.... Juste à côté, l’entreprise Masnata, qui dispose de deux slipways de 50 et 100 T, est spécialisée dans la restauration de yachts de tradition.

Situé au fond de la grande rade, côté Ouest, le port attire les plaisanciers, à la recherche d’un site pittoresque, accueillant et bien protégé.

Le port de Villefranche-Darse a été transféré au Département dans le cadre de la loi de décentralisation de 1984, en qualité de port de commerce et de pêche.

Activités principales : la plaisance et la réparation navale.

Les installations portuaires :

  • Superficie : 6,6 hectares
  • 613 mètres de linéaire de quais
  • 20 000 m² de terre-pleins
  • 300 mètres d'enrochement
  • 523 anneaux
  • un bassin de radoub de 65 m de long
  • 2 slipways
  • 2 aires de carénage
  • une cale de halage
  • une capitainerie
  • un parking à usage des plaisanciers

Autres locaux

  • un bâtiment à vocation artisanale le long de la forme de radoub
  • des locaux artisanaux et locatifs sous la caserne Dubois
  • des locaux commerciaux dans les bâtiments de la Forge
  • un centre de formation de réparation mécanique navale

Contacts

Une équipe de surveillants de port départementaux est présente tous les jours au sein de la Capitainerie, située à l'extrèmité Sud-Ouest du bassin.

Villefranche - Santé

Le port de Villefranche-Santé est un port abri de petite dimension permettant d'accueillir une cinquantaine de navires d'avril à octobre.
Ce port géré en régie directe par les services du conseil départemental, présente la particularité d'accueillir chaque année plus de 300 000 croisiéristes. (moyenne sur les années 2010 à 2014 : 376 099 passagers/an)

Situé au Nord de la citadelle, le port de la Santé accueille des bateaux de pêche, quelques unités de plaisance à quai, mais surtout les navettes des paquebots au mouillage. Deux coffres de la Marine Nationale (10 000 et 35 000 tonnes), sont mouillés dans la baie pour faciliter l'escale des navires de croisière, qui sont placés par un pilote du port de Nice.

L'arrivée dans la rade par la mer est un instant magique, particulièrement apprécié par les passagers. Un quai d'accueil en zone de sûreté et une gare maritime permettent d'embarquer ou de débarquer dans de bonnes conditions. La proximité de la gare SNCF, accessible à pied, offre un atout supplémentaire à cette escale.

Les installations portuaires :

  • Superficie : 0,8 hectares
  • 230 mètres de linéaire de quais
  • 1700 m² de terre-pleins
  • 70 mètres d'enrochements
  • 51 anneaux

Les manifestations :

  •  Combat naval fleuri (février)
  • Défilé des barques fleuries (juillet)
  • Triathlon des mers (septembre)
  • Trophée PASQUI (septembre)
  • Téléthon

 

Contacts

Une équipe de surveillants de port départementaux assure une permanence au sein de la Capitainerie, située Quai Amiral Courbet. Elle est ouverte tous les jours dès l'heure d'arrivée du premier paquebot dans la rade jusqu'au moment de son départ. En dehors des escales, la permanence est assurée de 8 heures à 18 heures (cet horaire peut être modifié selon l'arrivée des navires de croisière).