Nice

Jardin de la villa Arson

Un lieu d'art et de culture.

Villa Arson - Nice © JL Garac

Un lieu d'art et de culture

- Image en taille réelle, .JPG 165Ko (fenêtre modale)© JL Garac

Villa des barons de Saint-Joseph, la villa Arson abrite aujourd’hui l’Ecole nationale supérieure d’art et un Centre national d’art contemporain. La villa doit son nom à Pierre-Joseph Arson qui acquit au début du XIXe siècle la villa et le domaine de 6 hectares y attenant. Esthète, il entreprend d’embellir les lieux, et transforme l’exploitation agricole en jardin d’agrément d’inspiration italienne.

Devenu successivement hôtel puis clinique, la villa est cédée à l’Etat en 1943 pour répondre au désir d’André Malraux de voir créer une école internationale d’art.

La Babylone niçoise

Forteresse minérale, la villa mêle aujourd’hui art contemporain, architecture et art du jardin.

A l’entrée de l’établissement, un jardin se discerne par son originalité : cinq cercles gazonnés et dallés possèdent un arbre de chaque continent.

Si de la période originelle ne subsistent plus guère que les alignements de pins et de cyprès, l’époque contemporaine n’est pas avare de trouvailles. Les œuvres s’intègrent ainsi à la végétation et on trouve des jardins suspendus sur 4500 m2, avec des toits-terrasses imaginés par l’architecte Michel Marot, plantés de massifs floraux.

Des patios à ciel ouvert ponctuent de verdure l’intérieur de l’édifice, créant une impression permanente de « dedans-dehors » originale.

Propriétaires / Gestionnaires / Animateurs

Villa Arson, établissement public administratif du ministère de la Culture.