Nice

Jardin du Palais de Marbre, Villa les Palmiers

« UN OBJET DE BEAUTÉ EST UNE JOIE ÉTERNELLE » : C’est cette citation qu’Ernest Gambart, marchand d’oeuvres d’art, qui racheta vers 1870 la propriété à Honoré Gastaud, banquier niçois, fit graver sur le fronton de sa villa.

Image en taille réelle, .JPG 37Ko (fenêtre modale)|

Image en taille réelle, .JPG 1.2Mo (fenêtre modale)|© Service Europe et Tourisme CD06

Implantée à l’ouest de Nice, la villa s’installait au coeur d’un vaste parc entièrement repensé par l’architecte Sébastien-Marciel Biasini.

Un jardin qui reste dans les annales

Cèdres, cyprès, eucalyptus et palmiers furent ainsi plantés dans un jardin à l’anglaise, accompagnant un jardin d’hiver devant la maison.

Ce dernier était prolongé par une serre de 120 mètres qui accueillait plantes exotiques et statues de marbre.

Au bout de la propriété, une spectaculaire grotte en faux rocher permettait de compenser la forte pente du terrain.

De ce jardin exubérant ne restent aujourd’hui que des vestiges. La villa accueille désormais les archives municipales tandis que le jardin, maintenant à la française, alterne pelouses, buis, plans d’eau et cyprès.

Image en taille réelle, .JPG 737Ko (fenêtre modale)|© Service Europe et Tourisme CD06

Propriétaires / Gestionnaires / Animateurs

Ville de Nice