Pleins et déliés : histoire de l'écriture

Les écritures modernes

La découverte de l’imprimerie a pour effet de fixer l’écriture. L’écriture acquiert de la rigueur et entre dans l’art de l’éducation.

Le 26 février 1633, le Parlement, à la demande des maîtres écrivains de la ville de Paris qui s’inquiètent de la difficulté de lecture des lettres, impose « à tous les dicts maistres jurez escrivains et aultres qui font profession d’enseigner » de suivre les modèles d’écriture française et d’écriture italienne qui sont alors déposés au greffe de la cour.

La cancellaresca, dérivée de l’humanistique, est adoptée dans les cours européennes.

Jusqu’au XVIIIe siècle, sous l’impulsion de grands calligraphes comme Barbedor au XVIe ou Paillasson au XVIIIe siècle, l’écriture est large, grande, droite. L’art du plein et du délié connaît son apogée avec l’utilisation de la plume d’oie.

L’écriture du XVIIe siècle est toute faite d’harmonie, elle est aérée et sage. Au XVIIIe siècle, l’écriture est plus petite et pleine de raffinement.

Mais si on apprend aux écoliers à écrire selon des règles bien précises, l’écriture manuscrite va se distinguer dans les correspondances personnelles. La signature qui obtient force d’identification en 1554 avec l’Ordonnance de Fontainebleau, en est l’illustration la plus parlante.

Image en taille réelle, .JPG 179Ko (fenêtre modale)|

Indulgence du pape, formulaire imprimé sur parchemin :

Voir le commentaire et les questions

 

Image en taille réelle, .JPG 105Ko (fenêtre modale)|

 

Image en taille réelle, .JPG 153Ko (fenêtre modale)|

Exemple d'écriture cursive du XVIe siècle :

Voir le commentaire et les questions

 

Image en taille réelle, .JPG 147Ko (fenêtre modale)|

 

Image en taille réelle, .JPG 67Ko (fenêtre modale)|

 

Image en taille réelle, .JPG 75Ko (fenêtre modale)|

 

Image en taille réelle, .JPG 59Ko (fenêtre modale)|

Page d'exercice d'écriture :

Voir les questions

 

Image en taille réelle, .JPG 141Ko (fenêtre modale)|

 

Image en taille réelle, .JPG 146Ko (fenêtre modale)|

Exemple d'écriture soignée du XVIIIe siècle, investiture du territoire de Villeneuve-d'Entraunes :

Voir le commentaire et les questions

 

Image en taille réelle, .JPG 58Ko (fenêtre modale)|

Exemple d'écriture cursive du XVIIIe siècle, recette d'encre noire :

Voir le commentaire et les questions

 

Image en taille réelle, .JPG 130Ko (fenêtre modale)|

 

Image en taille réelle, .JPG 121Ko (fenêtre modale)|

 

Image en taille réelle, .JPG 58Ko (fenêtre modale)|

Lettre du fils de Monsieur d'Escragnolles âgé d'environ 9 ans, adressée à son père :

Voir le commentaire et les questions

 

Image en taille réelle, .JPG 56Ko (fenêtre modale)|

Modèle d'écriture calligraphique, établi par Paillasson :

Voir le commentaire et les questions

 

Image en taille réelle, .JPG 83Ko (fenêtre modale)|

 

Image en taille réelle, .JPG 124Ko (fenêtre modale)|