06 à table !

Le Département des Alpes-Maritimes, dans une volonté de dynamiser l'économie locale, s'est engagé dans un Projet Alimentaire de Territoire avec la Chambre d'agriculture.

Image en taille réelle, .JPG 0.9Mo (fenêtre modale)|Logo 06 à table© DR

Présentation de Démarche 06 à Table

Trouver les moyens d'approvisionner localement les collèges et de façon plus large la restauration hors domicile (RHD) n'a que des avantages :

  • Fournir des produits de qualité pour les collégiens du Département ;
  • Épargner l'environnement en limitant fortement les transports de produits et en privilégiant les produits de saison ;
  • Permettre à nos exploitants agricoles d'accéder à un marché stable. La visibilité économique qui en découle assurera bien plus surement que tous les dispositifs d'aides directes, la préservation de l'agriculture azuréenne.

Toutefois les filières n'étaient pas structurées pour pouvoir répondre à ce défi. Le lancement de la plate-forme d'approvisionnement local est le fruit de plusieurs années de partenariat entre le Département et la chambre d'agriculture.

Ce lancement a aussi été permis par l'engagement de collèges volontaires et de leur gestionnaire de cuisine ainsi que d'un premier groupe d'agriculteurs que la Chambre a su réunir et motiver.

Image en taille réelle, .JPG 491Ko (fenêtre modale)|Logo Chambre d'agriculture des Alpes-Maritimes© DR

8 collèges engagés dans la démarche : 4560 repas jour

  • Canteperdrix à Grasse avec 670 Repas /jour
  • La Chenaie à Mouans Sartoux avec 550-570 repas/jour
  • La Sine à Vence avec 700 720 repas/jour
  • Les Baous à St Jeannet avec 800 repas/ jour
  • Port Lympia à Nice avec 630 650 repas/ jour
  • Le Pré des Roures au Rouret avec 550 repas/jour
  • Paul Langevin à Carros avec 600 repas/ jour
  • Mistral à Nice avec 300 350 repas/jour

La plate-forme compte pour l'heure 23 apporteurs dont les exploitations se situent sur les communes de Gattières, La Colle-sur-Loup, La Gaude, Saint-Jeannet, Nice, La Roquette-sur-Siagne, et Villeneuve-Loubet, Drap ou Antibes et même de Menton.

27 tonnes de fruits et légumes et plus de 3000 pièces de salades et de bouquets aromatiques ont été livrés dans ces collèges. La gamme des produits proposés s’est étendue aux œufs dont déjà plus de 1 300 pièces ont été livrés.

Les échanges entre les agriculteurs et les gestionnaires de cuisine des collèges se sont faits par l'intermédiaire de l'animateur de la plate-forme. 

L'application qui a été portée aux échanges entre les agriculteurs et les gestionnaires de cuisines donnent toute satisfaction à l'ensemble des acteurs, ce qui augure un bon développement de la plate-forme. 

Une extension est déjà envisagée à de nouveaux collèges :

Les premiers résultats sont excellents, une première marche a été franchie. Il va maintenant falloir sécuriser dans la durée l'approvisionnement locale au-delà des commandes ponctuelles. 

Les volumes de productions étant limités dans le Département, ce qui est certain c'est qu'il n'est pas possible d'envisager le succès de plusieurs plate-formes de ce type. Il va donc falloir que tous les acteurs jouent le jeu, agriculteurs comme collectivités, pour conjuguer les efforts et additionner les moyens. C'est le sens du Pacte territorial " 06 A table ! " que le Département à voté en 2016. Un travail doit être engagé avec les communes pour développer la capacité de production locale. L'existence de la plate-forme d'approvisionnement locale offre de formidables perspectives de sorties de production pour des jeunes en installation ou des agrandissements d'exploitations. 

En parallèle le Département n'oublie pas l'intérêt pédagogique de la démarche et un programme de sensibilisation et de découverte de la production locale est en cours d'élaboration à destination des collégiens dans le cadre du plan national de l'alimentation. Des visites sur les exploitations qui fournissent les produits travaillés par les cantines seront ainsi organisées et le Département compte sur l'envie, le talent et la créativité des équipes des cuisines des collèges pour participer à cette sensibilisation.

Image en taille réelle, .JPG 524Ko (fenêtre modale)|Logo : Programme national pour l'alimentation - Notre modèle a de l'avenir© DR

Le fonctionnement de la plate-forme

Image en taille réelle, .JPG 398Ko (fenêtre modale)|

Les prix sont fixés lors de la commande sur le principe suivant : prix de la dernière mercuriale des MIN connue + 30% (livraison, fonctionnement). Les simulations faites permettent des prix finaux similaires à ceux de certains fournisseurs actuels (grossistes locaux).

  • 3 mois avant la livraison :
    • le producteur informe des prévisions de disponibilités
    • la plate-forme établi un catalogue des disponibilités
    • le collège élabore les menus en fonction des produits
  • 1 semaine avant la livraison
    • le producteur confirme à la plate-forme la disponibilité des volumes
    • le collège retourne le bon de commande définitif ;
  • la veille de la livraison :
    • le producteur conditionne et livre les produits à la plate-forme
    • la plate-forme réceptionne, contrôle et reconditionne les lots en fonction des commandes
  • le jour de livraison
    • la plate-forme livre aux heures de réception des collèges

A noter que le fonctionnement de la plate-forme est d’une grande souplesse puisque les commandes peuvent être passées jusqu’à la veille de la livraison. Les délais entre la récolte et la livraison sont ainsi réduits au minimum.

La plate-forme est l'unique intermédiaire entre les producteurs et les collèges. C'est la chambre d'agriculture qui édite les factures et reçoit les règlements des commandes.