Budget 2014

Budget primitif : les grandes lignes de l’action départementale pour 2014 - Budget 2014 : 1 320 081 980 €

Un budget volontariste de maîtrise des dépenses de fonctionnement malgré la hausse des dépenses d’aide sociale.

Le budget 2014 allie rigueur budgétaire, garantie des solidarités territoriale et humaine et soutien à l’investissement.

Il est caractérisé par :

  • La maîtrise des dépenses de fonctionnement,
  • La priorité à l’investissement,
  • Le désengagement de l’État,
  • La stabilité de notre fiscalité directe.

Maîtrise des dépenses de fonctionnement et amélioration de l’épargne sans hausse des impôts

Le budget 2014 s’inscrit dans la stratégie d’une totale stabilité de la fiscalité directe locale, arrêtée il y a 5 ans ainsi que de la maîtrise des dépenses de fonctionnement, qui demeureront au même niveau qu’au BP 2013 malgré la pression des dépenses sociales dans un contexte économique morose qui perdure.

Pour la 5ème année consécutive, le Département n’augmentera donc pas les impôts locaux directs.

La rationalisation des dépenses s’est axée autour de la compression des dépenses relatives aux moyens généraux, de l’amélioration du pilotage de la masse salariale et du recentrage des politiques sociales autour des actions les plus fortes.

L’effort continu de maîtrise de nos dépenses de fonctionnement nous permet de conserver une situation financière saine et de dégager une épargne brute de 152,9 M€ en hausse de 36,4% par rapport au BP2013.

Développer les solidarités

Les missions d’action sociale sont au cœur du champ d’intervention du Département. Cette compétence majeure mobilisera 515,4 M€ de crédits en 2014 dont 506,9 M€ en section de fonctionnement et 8,5 M€ en section d’investissement.

L’essentiel de ces crédits est affecté à deux grands axes d’action :

  • les allocations individuelles de solidarités (AIS) qui sont constituées de l’APA, la PCH et du RSA et dont le coût continue de croître de manière rapide et régulière ;
  • les établissements et services prévus dans le cadre des schémas gérontologique, handicap et enfance dont le programme d’ouverture se poursuit en 2014 pour les deux premiers.

Aide aux personnes âgées

L’année 2014 verra l’ouverture de 8 EHPAD programmés dans le schéma gérontologique en complément des 11 EHPAD dont l’ouverture est intervenue courant 2013.

S’agissant du maintien à domicile des personnes âgées, 2014 verra le déploiement d’un plan d’actions et d’innovations technologiques prévu en articulation avec le schéma gérontologique départemental.

Aide aux personnes handicapées

Un nouveau schéma handicap voit le jour en 2014. Il définit pour 4 ans les orientations du Département en matière de handicap autour de 4 axes que sont l’information ; la sensibilisation et la communication ; l’accompagnement des personnes en structures et à domicile ; l’inclusion sociale et la promotion de la qualité et de l’innovation.

Aide aux familles et aux jeunes en difficulté

Au titre de la prévention, le dispositif coûteux et à l’efficacité limitée de prévention spécialisée sera revisité en réduisant la zone d’intervention sur les secteurs les plus sensibles et en injectant une partie des économies générées vers des dispositifs de médiation scolaire déjà éprouvés.

En parallèle, le Département poursuit ses efforts en faveur de la jeunesse dans l’éducation avec 59,4 M€ de crédits inscrits au profit de cette politique. Ils permettront entre autre, la poursuite d’opérations inscrites au plan collège-avenir 2004/2014.

Soutenir les investissements tout en diminuant l’emprunt

Concernant la section d’investissement 210 M€ sont prévus pour réaliser les grands projets d’équipement et maintenir la solidarité territoriale au profit des communes et des structures intercommunales.

Ces investissements sont financés à 60% par nos ressources propres. En effet, l’emprunt prévu au BP 2014 est contenu à 83 M€, en baisse pour la cinquième année consécutive.

Aides aux communes

Cette politique qui constitue une priorité de ce budget bénéficiera globalement en 2014 d’un budget de 74,3 M€ dont 56,2 M€ en investissement et 18,1 M€ en fonctionnement.

Ces crédits permettront de poursuivre le financement du contrat de plan départemental mais aussi de subventionner d’autres actions de solidarité territoriale.

Déplacements

Les crédits inscrits s’élèveront en 2014 à 64 M€ dont 48,7 M€ en fonctionnement.

Les dépenses de fonctionnement concernent principalement les actions menées par la collectivité pour développer le réseau des transports en commun.

Les dépenses d’investissement concernent les coûts de la billettique et de l’aménagement d’arrêts de bus (mise en sécurité, signalisation,…).

S’agissant des différentes opérations engagées en matière ferroviaire, 2014 permettra la poursuite des travaux et études du contrat de projet État-Région.

Sécurité

Parce que la sécurité publique contribue de manière significative à la qualité de vie des habitants des Alpes-Maritimes et des millions de visiteurs que le département accueille chaque année, elle revêt un enjeu majeur pour le développement et l’attractivité de son territoire. Pour y répondre, les crédits inscrits au titre de la sécurité s’élèveront à 76,6 M€ dont 76,4 M€ en fonctionnement et 230 000 € en investissement.

Image en taille réelle, .JPG 102Ko (fenêtre modale)|

Image en taille réelle, .JPG 97Ko (fenêtre modale)|