Nice

Jardin du monastère de Cimiez

UN HAVRE DE PAIX A PROXIMITE DU CENTRE VILLE : C’est en 1546 que les Franciscains de l’Observance s’installèrent à Cimiez.

Image en taille réelle, .JPG 37Ko (fenêtre modale)|

Image en taille réelle, .JPG 391Ko (fenêtre modale)|© CRT Côte d’Azur - Camille Moirenc

Là, sur cette colline que les Romains avaient choisie pour capitale de la Province des Alpes- Maritimes, ils établirent un jardin en damier, suivant les règles d’Albert le Grand (1193-1280) pour les jardins monastiques.

Le plan de ces 9 550 m2 de jardin potager et de verger n’aurait d’ailleurs pas changé depuis sa fondation, faisant du jardin du monastère l’un des plus anciens, sinon le plus ancien de Nice.

Un témoin de l’histoire niçoise

Repris dans un triste état par la municipalité dans les années 1920, c’est Auguste-Louis Giuglaris qui en supervisa la rénovation.

Vaste esplanade partagée en deux par une large allée, le jardin est longé par une tonnelle de rosiers grimpants.

Les agrumes, orangers, citronniers et mandariniers ponctuent la pelouse et le parterre de fleurs le long des allées, tout en côtoyant des espèces méditerranéennes telles que l’olivier ou le cyprès.

Une petite terrasse plus intime s’ouvre en contrebas, ornée d’une fontaine et de bassins, et offre un panorama exceptionnel sur la vallée du Paillon et, plus loin, la mer.

Image en taille réelle, .JPG 294Ko (fenêtre modale)|© CRT Côte d’Azur - Camille Moirenc

Propriétaires / Gestionnaires / Animateurs

Ville de Nice