LUTTE CONTRE LE FRELON ASIATIQUE

Le Cycle de vie du frelon asiatique

En savoir plus sur le frelon asiatique au fil d'une saison afin de mieux comprendre le dispositif...

Au printemps (avril)

- Image en taille réelle, .JPG 47Ko (fenêtre modale)© Quentin Rome / MNHN

A la sortie de l’hibernation, la reine fondatrice confectionne seule un nid primaire de la taille d’une orange, sphérique avec une ouverture unique par le dessous.

Les renfoncements de bâtis, de bordures de génoises et d’encadrements de fenêtres sont souvent les sites d’installations privilégiés des nids primaires.

- Image en taille réelle, .JPG 98Ko (fenêtre modale)© Touroult / INPN / MNHN.

En quelques jours, un pédoncule supportant quelques alvéoles de pâte à papier élaboré à partir d’écorces d’arbres est constitué. Pour l’aider à rendre malléable son matériau, le frelon asiatique a besoin d’eau.

La ponte de la nouvelle colonie d’ouvrières va commencer.

- Image en taille réelle, .JPG 178Ko (fenêtre modale)- Image en taille réelle, .JPG 176Ko (fenêtre modale)- Image en taille réelle, .JPG 106Ko (fenêtre modale)- Image en taille réelle, .JPG 467Ko (fenêtre modale)- Image en taille réelle, .JPG 165Ko (fenêtre modale)- Image en taille réelle, .JPG 284Ko (fenêtre modale)- Image en taille réelle, .JPG 553Ko (fenêtre modale)- Image en taille réelle, .JPG 400Ko (fenêtre modale)

Le nid augmente progressivement de volume

- Image en taille réelle, .JPG 265Ko (fenêtre modale)

La reine ne sort plus et se consacre à la ponte de futures ouvrières.

Les ouvrières bâtissent et rapportent des proies protéinées pour nourrir le couvain et des substances sucrées (miellat, nectar, miel) pour les adultes restés au nid. Les besoins en eau sont importants pour pouvoir malaxer la cellulose végétale composante du nid.

Il faut être vigilant car le nid peut se situer à hauteur d’homme. Par inadvertance, une personne peut s’approcher trop près du nid et être considéré comme un agresseur potentiel. De plus, les frelons asiatiques sont très sensibles aux phénomènes vibratoires dans leur environnement proche (exemple tondeuse à gazon). 

- Image en taille réelle, .JPG 174Ko (fenêtre modale)- Image en taille réelle, .JPG 324Ko (fenêtre modale)- Image en taille réelle, .JPG 302Ko (fenêtre modale)

Vers les mois de juin-juillet

- Image en taille réelle, .JPG 131Ko (fenêtre modale)

Suivant la température, les ouvrières vont mettre en œuvre un nouveau nid. Bien que situé plutôt en hauteur, il peut être installé à hauteur d’homme, dans une haie par exemple.

Il hébergera la colonie et pourra abriter plusieurs centaines d’individus. L’orifice de ce nid est petit et latéral.

Il est généralement juché dans la partie haute des arbres et peut atteindre jusqu’à plus de 80 cm de diamètre. Les nids adultes peuvent contenir plus de 13 000 individus (contre quelques centaines pour le frelon européen).

- Image en taille réelle, .JPG 112Ko (fenêtre modale)- Image en taille réelle, .JPG 175Ko (fenêtre modale)- Image en taille réelle, .JPG 234Ko (fenêtre modale)- Image en taille réelle, .JPG 301Ko (fenêtre modale)- Image en taille réelle, .JPG 635Ko (fenêtre modale)- Image en taille réelle, .JPG 295Ko (fenêtre modale)- Image en taille réelle, .JPG 162Ko (fenêtre modale)- Image en taille réelle, .JPG 182Ko (fenêtre modale)- Image en taille réelle, .JPG 441Ko (fenêtre modale)- Image en taille réelle, .JPG 97Ko (fenêtre modale)- Image en taille réelle, .JPG 30Ko (fenêtre modale)- Image en taille réelle, .JPG 235Ko (fenêtre modale)

En automne (octobre)

C’est à ce moment que les femelles reproductrices de la nouvelle génération quittent le nid en compagnie des mâles pour s’accoupler.

Elles sont les seules à hiverner tandis que les mâles, les dernières larves et les ouvrières meurent.

Les nids vides ne sont jamais réutilisés.

- Image en taille réelle, .JPG 309Ko (fenêtre modale)- Image en taille réelle, .JPG 348Ko (fenêtre modale)