La qualité de l'air

Certains jours, les valeurs limites fixées par la réglementation européenne sont dépassées et exposent la population azuréenne à des risques sanitaires élevés.

En effet, plusieurs études montrent que plus de 5% des décès chaque année en France sont dus à la pollution de l’air. Les principaux polluants incriminés sont le dioxyde d’azote (NO2), les particules fines (PM10), et l’ozone (O3). Conscients des risques sanitaires auxquels la population est exposée, le Département des Alpes-Maritimes œuvre pour améliorer la qualité de l’air de son territoire.

Quelles mesures pour améliorer la qualité de l’air ?

Le Plan de Protection de l’Atmosphère (PPA)

Le Plan de Protection de l’Atmosphère (PPA), approuvé le 23 mai 2007, est en cours de révision et devrait être promulgué d’ici septembre 2013. Piloté par le préfet sous l’égide de la DREAL PACA, ce nouveau PPA des Alpes-Maritimes du Sud définit un plan d’actions touchant l’ensemble des secteurs d’activités (Industrie, Transport/Déplacement/Aménagement, Chauffage Résidentiel/Agriculture/Brûlage) et se fixe comme objectif de réduire significativement les émissions polluantes quelles que soient leurs sources.

Air PACA

Air PACA assure la surveillance de la qualité de l'air de la Région Provence Alpes Côte d'Azur. L'association est membre de la fédération ATMO qui regroupe les 35 Associations Agréées de Surveillance de la Qualité de l'Air (AASQA) en France.Ses 5 missions principales sont :

  • Surveiller la qualité de l'air par des outils de mesures et de modélisation
  • Prévoir la qualité de l'air et anticiper les pics de pollution
  • Informer au quotidien et en cas d'épisodes de pollution
  • Comprendre les phénomènes de pollution en effectuant des études spécifiques et participer ainsi à établir les liens existant notamment entre l'air, la santé et l'environnement
  • Contribuer aux réflexions relatives à l'aménagement du territoire et aux déplacements, en fournissant à la fois des éléments d'évaluation, de prospective et des outils d'aides à la décision

Suivre la qualité de l’air dans la région PACA : rendez-vous sur www.atmopaca.org/index.php

Alertes Ozone et Particules

En tant que relais d’information à la population, le Département reçoit une télécopie l’informant d’un pic de pollution à l’ozone ou aux particules sur le département. Le message diffusé contient les informations suivantes : niveaux atteints, département et zone concernés, prévision pour le lendemain, recommandations sanitaires et comportementales. Le Département a mis en place un « Plan Alerte aux Particules » ainsi qu’un « Plan Alerte Ozone » pour informer ses agents sur les recommandations sanitaires à prendre et sur les recommandations comportementales à adopter lors d’alertes.

Pour l’ensemble de la population et plus particulièrement pour les personnes sensibles, il est recommandé :

  • D’éviter les activités physiques et sportives intenses.
  • D’éviter les activités extérieures non indispensables.
  • De limiter son exposition aux produits irritants (tabac, solvants, peintures,…).
  • De suivre strictement les traitements médicaux et en cas de fortes gênes respiratoires ou de troubles cardiaques, ne pas hésiter à contacter un médecin.
  • De reporter toute compétition sportive pour les enfants de moins de 15 ans, et les compétitions sportives prévues à l’extérieur pour les personnes de plus de 15 ans.

Au niveau comportemental, la population est invitée à reporter ses déplacements. A défaut, il est recommandé de :

  • Limiter l’usage des véhicules automobiles, en particulier des véhicules diesel non équipés de filtres à particules. A défaut, réduire la vitesse de 30 km/heure, sans descendre en deçà des 70 km/h.
  • Privilégier, pour les trajets courts, les modes de déplacement non polluants (marche à pied et vélo).
  • Utiliser préférentiellement les réseaux de transport en commun ou de privilégier la pratique du covoiturage.
  • Limiter les transports routiers de transit.
  • Pour les émetteurs industriels, limiter les émissions de particules et d’oxyde d’azote.
  • Éviter le chauffage par le bois et le charbon et limiter les activités de loisir génératrices de particules (manifestations publiques de sports mécaniques, feux d’artifice, etc.).
  • Limiter l’usage d’outils d’entretien non électriques.
  • Il est rappelé que le brûlage à l’air libre de déchets est généralement interdit. Dans les cas où ce brûlage serait autorisé sous conditions, il doit être reporté.
  • Reporter les épandages agricoles d’engrais.