Musée des Arts asiatiques

Créé par le Département des Alpes-Maritimes pour être un lien vivant avec l'Asie, le musée des Arts asiatiques doit l'harmonie de son architecture de marbre et de verre, posée sur un lac parcouru d'oiseaux aquatiques, à l'architecte japonais Kenzo Tange.

Image en taille réelle, . octets (fenêtre modale)

Fermeture exceptionnelle du Musée des Arts Asiatiques les 7, 8 et 9 décembre 2016.

Son originalité se fonde sur un choix d'œuvres emblématiques évoquant l'esprit des cultures asiatiques.

Ainsi, la Chine, la plus ancienne des "civilisations-mères" est-elle évoquée par des matières qu'elle a su travailler mieux que personne : la soie, le jade, le bronze, le céladon, et par des objets à la symbolique forte, essentiellement archéologiques, qui renouvellent l'image traditionnelle que le public occidental pouvait avoir de cette civilisation.

Mêlant art de cours et expressions populaires ou tribales, les collections réconcilient des genres traditionnellement éclatés entre musées d'histoire, d'ethnographie et des Arts décoratifs, tout en s'intéressant aussi à certaines créations contemporaines.

Au cœur même des collections, les spectacles d'arts vivants comme les démonstrations de Gestes d'Asie - calligraphie, découpages, origami, art des bouquets - les cérémonies du thé hebdomadaires prolongent et enchantent la visite-promenade en ce lieu serein.