LES ALPES-MARITIMES À VÉLO - BOUCLE SPORTIVE N° 5

A la découverte des Gorges rouges

Dans les Alpes-Maritimes, les gorges du Cians et de Daluis serpentent à travers des roches peu communes de couleur ocre.

Image en taille réelle, . octets (fenêtre modale)

Image en taille réelle, .JPG 1.3Mo (fenêtre modale)|

Image en taille réelle, .JPG 860Ko (fenêtre modale)|

Dans les Alpes-Maritimes, les gorges du Cians et de Daluis serpentent à travers des roches peu communes de couleur ocre.

Ce splendide circuit propose de traverser les gorges en reliant les charmants villages de Guillaumes, Péone, Beuil et Puget-Théniers.

Il offre aux cyclistes aguerris les paysages les plus étonnants des Alpes-Maritimes ainsi que de belles sensations à l’occasion d’une longue et technique descente entre Valberg et la fin des gorges du Cians.

Il permet enfin une incursion dans le département voisin des Alpes-de-Haute-Provence lors du passage à Entrevaux.

Un tracé digne des plus belles cartes postales…

Départ conseillé à partir des parkings communaux de Touët-sur-Var ou de Guillaumes.

Image en taille réelle, .JPG 683Ko (fenêtre modale)|

Le château médiéval de Guillaumes

Attribué au roi René, ce château édifié en1450, dit « de la reine Jeanne », domine avec fierté le village. Cette construction médiévale avec sa tour cylindrique, située sur un éperon rocheux, est typique des sites des fortifications moyenâgeuses.

Image en taille réelle, .JPG 654Ko (fenêtre modale)|

Au pied des « Demoiselles »

Péone est adossé aux « Demoiselles », des aiguilles dolomitiques donnant tout le cachet particulier de ce village aux ruelles tortueuses, ponctuées d’escaliers escarpés. Des colombages et des trompe l’oeil d’époques variées ornent les façades de ce village médiéval de montagne. À déguster lors de la fête patronale du village : le plat traditionnel les « agnocous », sorte de gnocchis servis avec une sauce très aillée.

Image en taille réelle, .JPG 486Ko (fenêtre modale)|

Le village de Beuil

Aux portes du Mercantour, dominé par le Mont Mounier, Beuil se dresse à la sortie des gorges du Cians. Étroitement lié à l’histoire des Grimaldi qui ont régné dans ces lieux pendant trois siècles, Beuil a été un comté frondeur entre France et Savoie, affichant une histoire tumultueuse. Berceau du ski et des sports d’hiver dans les Alpes du Sud, les possibilités hivernales du site ont été découvertes par le chevalier Victor de Cessole en 1909.

Image en taille réelle, .JPG 804Ko (fenêtre modale)|

Les Gorges du Cians

La route du Cians fut achevée en 1893 grâce au sénateur Joseph Garnier. La beauté fantastique du relief, soulignée par ces teintes sanglantes, fait de cette route une attraction touristique majeure du département. Les gorges se rétrécissent par endroit, refermant les falaises au-dessus de la rivière et de la route au niveau des deux clues, cachant presque le ciel.

Image en taille réelle, .JPG 657Ko (fenêtre modale)|

La citadelle d’Entrevaux, une étape de l’histoire de France

Entrevaux est situé sur un éperon rocheux dans une boucle du fleuve Var, à la limite du département des Alpes-Maritimes. Place forte militaire avancée du royaume de France, sa citadelle et l’ensemble de ses fortifications sont réorganisés sous le règne de Louis XIV par son illustre ingénieur militaire : Vauban. L’accès à la cité historique se fait par la Porte Royale et son imposant pont-levis.

Image en taille réelle, .JPG 611Ko (fenêtre modale)|

Les Gorges de Daluis

Les emblématiques gorges de Daluis sont d’immenses parois taillées dans le schiste rouge qui lui ont valu le surnom de « Colorado niçois ». Au fond de ces « canyons » de plus de 300 m d’à-pic coule le Var, dans des décors sauvages et féeriques. Cette route, accrochée au rocher à flanc de falaises, est bordée de sculptures naturelles façonnées par l’érosion (pitons, rocher de la Tête de Femme). Haut lieu de la géologie et de la minéralogie, une réserve naturelle régionale a été mise en place pour protéger cet environnement naturel exceptionnel.

Que faire dans les environs ?

Image en taille réelle, .JPG 513Ko (fenêtre modale)|

Au départ ou à l’arrivée de votre périple, visitez le village médiéval singulier de Touët-sur-Var, situé à l’entrée des gorges du Cians. Son architecture rappelle les villages tibétains : adossées à une falaise verticale, de très hautes maisons étroites se dressent, serrées les unes contre les autres, comme en équilibre.

La vallée du Var incite à la pratique de loisirs sportifs (rafting, canyonisme, saut à l’élastique, via ferrata…). Guillaumes et les gorges de Daluis sont le départ de nombreuses randonnées (circuits d’Amen et du Point Sublime).

Le long du Var, passe la ligne de chemin de fer du célèbre train des Pignes vous permettant de relier quelques villages du parcours. Certains week-ends, de mai à octobre, vous pourrez embarquer dans un train à vapeur.

Vous trouverez en vente à la Maison de Pays de Puget-Théniers, qui est aussi office de tourisme, les produits locaux des vallées.

Image en taille réelle, .JPG 558Ko (fenêtre modale)|

Le saviez-vous ?

À la fin du XIXe siècle, la ligne de train Nice-Meyrargues, qui traversait sur des dizaines de kilomètres des forêts de pins méditerranéens, reçut le surnom de « train des Pignes » ; selon la rumeur, la lenteur du train permettait aux voyageurs de descendre ramasser tran quil - lement des pommes de pin. Après la disparition de la ligne en 1950, ce surnom fut reporté sur la ligne du nord reliant Nice à Digne-les-Bains, qui le porte toujours. Cette liaison est aujourd’hui empruntée par environ 500 000 voyageurs par an !

La station de montagne de Beuil-les-Launes

La station de Beuil-les-Launes incite à la pratique sportive à tous niveaux, été comme hiver.

Image en taille réelle, .JPG 722Ko (fenêtre modale)|