Parcs naturels départementaux

Parc du Vinaigrier

Une exploitation agricole traditionnelle préservée. Découvrez un écrin de beauté, à l’Est de Nice, dévoilant un panorama unique sur la Baie des Anges et la rade de Villefranche-sur-Mer.

Présentation

“la Beauté qui se voulait éternelle”
Louis Nucéra

Comme l’écrivain niçois Louis Nucéra, vous penserez que “la Beauté qui se voulait éternelle” avait élu domicile sur ce coin de terre privilégié. Ce parc de 31 hectares, propriété du Conservatoire du littoral, est géré par le Département depuis 1988.

Les vestiges d’un mur cyclopéen caractéristique du vrai castellaras confirment l’existence d’une petite communauté ligure aux activités pastorales et agricoles.

Il subsiste des restanques, preuves de la culture de l’olivier, et une ferme de style italo-provençal qui devait occuper en partie la zone actuelle du parc. L’oliveraie est entretenue par les travailleurs de l’Établissement Spécialisé d’Aide au Travail (ESAT). L’entretien comprend la taille des arbres, la récolte des olives, et la mise en bouteille après trituration dans un moulin traditionnel. Les anciens agriculteurs avaient mis au point un système d’irrigation ingénieux composé de puits verticaux et horizontaux destinés à récupérer les eaux pluviales.

Retour à la nature à la lisière de la ville

Le mont Vinaigrier est constitué d'un plateau calcaire d'une altitude de 370 mètres et de versants plus ou moins abrupts. Sur la partie où la pente est la plus douce, on trouve des sols plus épais où l'homme a installé des terrasses cultivables. Le plateau est composé de grands pins d’Alep et de chênes verts. Sur le talus, une forêt de frênes à fleurs, espèce relativement rare dans la région, fleurit au mois de mai.

A la lisière de Nice une faune variée et dense vit en toute quiétude : petits mammifères (hérissons, écureuils, renards, blaireaux), ainsi que 59 espèces d'oiseaux, sédentaires (mésanges charbonnières, éperviers d'Europe, fauvettes mélanocéphales…) et migrateurs (martinets noirs, gobemouches noirs, rouges-queues à front blanc…).

Informations pratiques

Horaires d'ouverture

  • Du 1er avril au 31 octobre : de 7 heures 30 à 20 heures
  • Du 1er novembre au 31 mars : de 8 heures à 18 heures

Plan

Image en taille réelle, .JPG 102Ko (fenêtre modale)|Plan du parc départemental du Vinaigrier Département des Alpes-Maritimes

Accès

  • Depuis Nice prendre la Grande Corniche par la route métropolitaine (RM) 2564 et tourner à droite sur l'avenue Brès après le feu qui jouxte l'accès à l'observatoire.
  • Pour atteindre la partie supérieure du parc, continuer environ 500 mètres après l'observatoire, l'accès et le parking se situent sur la droite.
  • En bus, ligne 84, arrêt "Sainte-Anne".
  • Entrée boulevard Henri Chrétien, partie inférieure du parc : prendre la route départementale (RD) 2564 de la Grande Corniche et tourner à droite, avenue du professeur Henri Chrétien.

Équipements

  • Salle d’interprétation : La maison du Vinaigrier abrite une exposition pédagogique sur l’évolution du site (horaires d’ouverture : renseignements au 04.89.04.54.80).
  • Aire d’observation et table d'orientation : Un observatoire situé en partie sommitale du parc vous offre une vue imprenable sur le littoral depuis la baie de Villefranche jusqu'au massif de l'Estérel.
  • Sentier thématique : Il vous permettra de découvrir les pratiques d’irrigation liées aux activités agricoles du passé (oliveraies, cultures maraichères en restanque, …).
  • Parking de 50 places situé à proximité de la RM 2564, juste après le feu tricolore de l'observatoire.