Langues régionales

1420 Une pension pour Louis de Grimaldi en niçois

Le 16 novembre 1420, Louis de Grimaldi reconnait avoir reçu 300 florins d'or en pension de Jaques de La Fontaine, receveur du duc de Savoie dans ses terres de Provence, payés sur les revenus de la gabelle de Nice.

Niveau débutant.

Image en taille réelle, .JPG 652Ko (fenêtre modale)|

Consultez la transcription

Sapian tous cels que aquesta present letra veyran ni ligeran
que yeu Lois de Grimaut seugnor de Laurias confessi daver agut
e receuput del noble Jacomet de la Fontayna recevedor en
Proenssa per mon seugnor de Savoya florins daur de Reyna tres
cens e so per la man del noble home Vitri de Marcoaut los
quals preni cascun an en la gabella de la sal de Nissa e aquo
per la pagua de un an feni du mes daost lan mil quatre cens
e vint de los quals ccc ff lo quiti e per mays de fermesa
ay fayt scriure a questa podixa a Honorat Figuiera e sagelada
de mon sagel segnat de mas proprias armas e sota scrit de
ma man propria en lan que om conta mil e quatre cens e vint
lo XVI jorn de novembre.
Ita est Ludovicus
de Grimaldis


Source : Archives départementales des Alpes-Maritimes, Ni camerales 52/18 ; édité par Jean-Bernard Lacroix dans le catalogue d’exposition Nice et la maison royale de Savoie, Silvana editoriale, Milan, 2010, p. 19.

A noter : signature autographe en latin