Sports d'hiver dans les Alpes-Maritimes

L’essor du ski alpin

Après la Première guerre mondiale, l’engouement pour le ski alpin provoque la création de stations équipées de remontées mécaniques.

Dans les années 1920, le ski nordique devient une discipline olympique avec les premiers Jeux Olympiques d’hiver à Chamonix en 1924. Le ski de pente ou ski alpin pratiqué depuis la fin du XIXe siècle détrône petit à petit le ski nordique. Il s’agit de s’élancer d’un sommet pour le descendre à ski le plus rapidement possible. Inventé sans doute par les Anglais avant la Première guerre mondiale, ce sont les Alpins (Suisses, Autrichiens) qui en deviennent les plus fervents adeptes. Cette nouvelle discipline provoque la naissance de la deuxième génération de stations de sports d’hiver créées de toutes pièces avec ses équipements spécifiques, les remonte-pentes et téléphériques.

Le matériel progresse avec de véritables fixations dès 1920 à l'avant du ski, dites fixations Huitfeldt et les premières carres en métal en 1926. À partir de 1930, la technique s'affine. De nombreux moniteurs venus des pays alpins, en particulier d'Autriche, initient de plus en plus de skieurs. Puis, en 1937, est créée l'École du ski français, répartie en 7 classes.

Image en taille réelle, .JPG 126Ko (fenêtre modale)|

4.1 Catalogue d'équipement de ski, 1937

 

Image en taille réelle, .JPG 103Ko (fenêtre modale)|

4.2 Concurrents du Raid Chamonix-Beuil, 1932

 

Image en taille réelle, .JPG 97Ko (fenêtre modale)|

4.3 Les pré-olympiades de Chamonix, 1924

 

Image en taille réelle, .JPG 89Ko (fenêtre modale)|

4.4 Départ d'une course féminine, 1929