Les AM de la préhistoire à la fin du XVIIIe

Nice se sépare de la Provence

Au Ve siècle, les envahisseurs se succèdent en Europe. La Provence passe sous le contrôle des Visigoths puis des Ostrogoths, et enfin des Francs au VIe siècle.

Au début du VIIIe siècle, les Sarrasins pillent la côte méditerranéenne (Nice, Antibes et le monastère de Lérins sont saccagés). Ils sont chassés de leur refuge du massif des Maures par le comte Guillaume en 975. De 1112 à 1245, la Provence est gouvernée par les comtes de Barcelone auxquels succèdent par mariage les comtes d’Anjou qui acquièrent le royaume de Naples.

Après la terrible épreuve de la peste noire de 1348, les disettes et les ravages des bandes de routiers et des pirates, la succession conflictuelle de la reine Jeanne en 1382, entre son neveu Duras et le duc d’Anjou, frère du roi de France, auquel se rallie l’essentiel de la Provence, provoque une longue guerre civile.

Poussés par les frères Grimaldi de Beuil, les Niçois se placent en 1388 sous la protection d’Amédée VII, comte de Savoie. Désormais la Provence orientale est coupée en deux : à l’est du Var, le comté de Nice devient la possession des ducs de Savoie, à l’ouest Antibes et Grasse restent  provençales. En 1482, la Provence revient par héritage au roi de France.   

Image en taille réelle, .JPG 143Ko (fenêtre modale)|

 

Image en taille réelle, .JPG 78Ko (fenêtre modale)|

 

Image en taille réelle, .JPG 145Ko (fenêtre modale)|

 

Image en taille réelle, .JPG 169Ko (fenêtre modale)|

 

Image en taille réelle, .JPG 76Ko (fenêtre modale)|

 

Image en taille réelle, .JPG 135Ko (fenêtre modale)|