Exposition virtuelle

Pleins et déliés histoire de l'écriture

L’évolution de l’écriture manuscrite à travers les siècles est illustrée grâce à des documents locaux qui permettent de plonger dans le passé de nos aïeux. De l’épigraphie latine à l’écriture caroline et gothique, jusqu’aux cahiers d’écoliers du XXe siècle, l’écriture, mémoire des hommes, se métamorphose et, à travers elle, se révèle l’évolution des sociétés.

Les réponses aux questions proposées peuvent être envoyées sur demande par courriel : dad@cg06.fr.

Dans les thèmes proposés, cliquez sur les photos pour obtenir un agrandissement en version PDF.

Dans cette rubrique

  • Les premières écritures

    Depuis des milliers d’années, l’homme a utilisé de nombreux moyens, signes, dessins, pour transmettre des messages.

  • Les supports et objets de l'écriture

    Les supports ainsi que les instruments utilisés influencent l’écriture. Les premières écritures cunéiformes étaient inscrites sur des tablettes de terre cuite.

  • Les premières écritures dans les Alpes-Maritimes

    La vallée des Merveilles à l’est du département dans le massif du Mercantour recèle plus de 100 000 figures, qui constituent les plus anciens signes trouvés dans le département. Ils auraient été gravés entre 2800 et 1800 avant J.-C.

  • Les premières écritures médiévales

    Très peu de documents antérieurs à l’an 1000 nous sont parvenus, le papyrus encore largement utilisé étant particulièrement périssable. D’autre part l’écrit régresse. Il est réservé aux actes très importants.

  • L'écriture caroline

    Afin de faciliter la communication dans son vaste empire, Charlemagne comprend très vite l’importance du latin et de l’écrit et s’emploi à la réformer et l’uniformiser. Dans les scriptorium (ateliers de copie des monastères) comme à Tours, Corbie, Saint-Gall ou Aix-la-Chapelle, naît une nouvelle écriture dite caroline vers 790.

  • L'écriture gothique primitive

    Conservé par les Archives départementales des Alpes-Maritimes, le plus ancien document daté, provenant des archives de l’abbaye de Saint-Honorat remonte à 1022. L’écriture n’y est déjà plus l’écriture caroline.

  • L'écriture gothique

    Au début du XIIIe siècle l’écriture se différencie en écriture calligraphique et écriture cursive. La première est réservée aux manuscrits prestigieux (livres, actes importants). L’écriture gothique calligraphique est anguleuse et régulière. C’est dans les textes gothiques qu’apparaissent pour la première fois ensemble les lettres majuscules et les lettres minuscules.

  • Les écritures modernes

    La découverte de l’imprimerie a pour effet de fixer l’écriture. L’écriture acquiert de la rigueur et entre dans l’art de l’éducation.

  • Les écritures au XIXe siècle et début du XXe siècle

    Avec la Révolution, la dernière trace d’écriture gothique disparaît sauf en Allemagne (où son usage se prolonge jusqu’au milieu du XXe siècle). Le XIXe siècle voit l’extension de l’alphabétisation. La société change.